People - ShowBiz

L’ « homme le plus fort du Togo » sera connu le 23 mars 2016

Si d’aucuns disent que l’année 2015 a été marquée au Togo par l’élection présidentielle du 25 avril 2015, au cours de l’année 2016, sera choisi l’ « homme le plus fort du Togo » à travers un événement inédit, « Strong man ».

Ledit événement, une compétition où vont s’opposer le 13 mars en présélection et le 23 mars en finale plusieurs athlètes togolais, a été officiellement lancé ce vendredi à Lomé par le président de la Confédération africaine de boxe (CAB), Bayor Kélani.

Pour EDOA-TG, structure organisatrice de cette compétition, les athlètes sélectionnés doivent faire preuve d’endurance, de résistance, de vitesse et de technique pour remporter la première place qui confère le titre de « Strong man ».

Pour le président d’EDOA-TG, Emile Kamassa, « il ne s’agit ni d’haltérophilie, ni de culturisme ».

Les athlètes, selon lui, doivent être capables de ramasser 10 bidons de 50 litres pleins de sable sur une distance de 50 mètres pendant une durée de 15 minutes. Autre aspect de la chose, le soulever de pneus ou de deux valises de 100 kg chacune sur une distance de 50 mètres et durant 15 minutes.

La compétition sera aussi marquée par le tir d’une voiture à partir d’une corde, le bras de fer et autres.

« L’autre aspect innovateur et social de cette compétition est notre ambition de pouvoir faire participer les corps habillés à la compétition. En effet, dans le souci d’accompagner le gouvernement dans sa politique de réconciliation et de renforcement des liens de confiance entre les civils et les corps habillés, notre souhait est de voir participer les garants de la paix et de la sécurité de notre pays à ce jeu de société », a ajouté M. Kamassa.

Les critères de participation à cette nouvelle compétition qui est à sa première édition sont simples. L’athlète doit peser entre 80 et 90 kg.

Source : Afreepress

Publier un Commentaire