Societé

Port Autonome de Lomé : Des transitaires interdits d’accès !

L’info est rapportée par nos confrères d’Icilomé. Depuis le 1er janvier 2016, l’accès au Port Autonome de Lomé est soumis à la présentation d’un badge . Ce lundi, les transitaires qui n’approuvent pas cette mesure se sont vus refuser l’accès.

Ils sont nombreux ces transitaires non agréés à qui l’accès du Port Autonome de Lomé a été refusé ce lundi matin. Ils étaient donc de centaines bloqués à l’entrée de ce que l’on peut considérer comme leur gagne-pain.

Le syndicat Libre des Transitaires et des Opérateurs Economiques du Togo (SYNLITOPE) juge inopportune cette décision et propose en contrepartie « des badges anonymes ».

Ce qui permettrait à un transitaire qui veut faire un travail sur le terrain, de déposer sa carte d’identité pour prendre un badge anonyme. Quand il aura fini , il pourra alors reprendre sa carte d’identité, à en croire le SYNLITOPE dans un document dit « Global » soumis à l’OTR et aux autorités compétentes pouvant intervenir dans leur domaine d’activité.

Si rien n’est fait dans les jours à venir, qu’adviendra t-il de ces centaines de transitaires qui exercent dans l’informel et qui sont pourtant des acteurs majeurs dans l’activité portuaire? Ces derniers ne comptent pas en rester là.

Pour rappel le communiqué de l’OTR sur le port du badge est rendu public depuis le 28 octobre 2015. L’obtention d’un badge est consécutive à une déclaration à la CNSS et à un emploi sous le giron d’un commissionnaire en Douanes agréé. Ce à quoi s’oppose nombre de ces transitaires qui sont à leur propre compte.

Photo : Image d’archives

Publier un Commentaire