Afrique

Renaissance inattendue de la culture africaine à Lomé !

La planète entière s’invite dans la capitale togolaise à l’occasion de la Journée mondiale de la culture africaine (JMCA), laquelle se tiendra du 23 au 25 janvier prochain. 

Initié par le Réseau Africain des Promoteurs et Entrepreneurs Culturels (RAPEC) avec l’appui du gouvernement togolais, ce grand rendez-vous culturel vise à faire rayonner la culture africaine au niveau international. Mieux encore, faire renaître la culture africaine de ses cendres.

Le 24 janvier demeure alors la date retenue pour redécouvrir chaque année, la richesse du patrimoine culturel africain. Et c’est Lomé qui s’honore d’abriter pour une première dans l’histoire du continent noir, la célébration de la culture africaine dans toutes ses formes. 

Et ceci, sous toutes formes d’événements : exposition de peinture, photographie, objets artisanaux, performances musicales, concert, performance théâtrale, lecture de poèmes en public, émissions radio, télévisées ou sur Internet.

A la cérémonie de lancement de cette Journée jeudi dernier à Lomé, John Dossavi, le promoteur de l’événement, a encouragé la participation de tout acteur, promoteur, passionné de l’Afrique. Environ 1000 participants issus de 80 pays sont attendus.

« C’est le seul moyen pour permettre à l’Afrique de se relever. Cette journée, signal fort, permettra à l’Afrique de se dire, j’existe et je peux me valoriser. L’Afrique célébrera sa fierté par le biais cette rencontre car la fierté de l’Afrique se trouve dans sa culture et cette fierté va délivrer les africains pour qu’ils soient décomplexés », a-t-il indiqué.

Pour ce dernier, c’est une occasion pour l’Afrique de s’afficher aux yeux du monde entier pour s’affirmer. 

« Dans le mot culture, il y a culte et il est important que l’Afrique s’approprie sa propre culture puisque son avenir se trouve dans son identité », soutient par ailleurs M Dossavi.

Pourquoi la Journée Mondiale de la Culture Africaine ?

Le Premier Congrès Panafricain sur le thème « La culture, levier du développement en Afrique », organisé par l’Ong RAPEC en collaboration avec l’UNESCO, les 17 et 18 novembre 2011 à Lomé (Togo), a recommandé de doter l’Afrique d’une journée mondiale pour la célébration de la culture africaine. Cette recommandation fut reprise lors de la conférence internationale consacrée à l’Atelier international autour de la Culture dans la Ville, et à laquelle participait le RAPEC le 6 décembre 2012 à Dakar, dans le cadre du 6ème Sommet des Collectivités locales d’Afrique (CGLUA) Africités.

Publier un Commentaire