Economie

Affaire des incendies: Agbéyomé démonte les accusations de dame Nukafu

agbeyome obuts candidature
Qu’est-ce qui se cache encore derrière cette vidéo dont la principale actrice est dame Suzanne Dogbevi-Nukafu, militante de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), également incarcérée puis relâchée, dans l’affaire des incendies des marchées de Lomé et de Kara ? C’est la grande interrogation à la suite de la visualisation de cette vidéo dans laquelle cette dame charge à fond le président de OBUTS, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, et qui depuis vendredi dernier fait débat dans le landernau politique. Dans la vidéo incriminée et intitulée, « Agbéyomé Kodjo le corbeau dans l’affaire des incendies de marché ? Révélation des juges à Mme Nukafu », et qui alimente les débats sur les réseaux sociaux devenus depuis plusieurs mois voire années déjà, l’autre créneau de lutte pour la classe politique togolaise, cette dame accuse l’ancien Premier ministre et ancien partenaire de lutte de son parti, d’être à la base de son inculpation dans le dossier des incendies de Kara et de Lomé. En tout cas, dans les colonnes de nos confrères de Togobreakingnews, Agbéyomé Kodjo, ne s’est pas fait prier pour démonter les déclarations sommes toutes mensongères de cette militante de l’ANC. Pour Agbéyomé qui n’est pas d’accord avec le traitement tendancieux dans le but de manipuler l’opinion, qui se cacherait derrière cette vidéo, se demande comment on peut être dans l’habit de corbeau dans un dossier où on se retrouve être à la fois le cerveau et la complice. Il décèle dans la manœuvre, du mensonge dénué d’un minimum de bon sens et de cohérence. « Mme Nukafu s’est-elle rendue seule, sans son avocat, à l’audience de récapitulation de l’instruction, auquel cas les juges ont dû lui expliquer ce qu’ils ont retenu contre elle dans le dossier d’accusation, et il est fort probable qu’elle a mal assimilé la traduction qu’on lui a servie », tel est le commentaire ironique fait par le président de OBUTS, de ce qui est dit dans cette vidéo avant de rappeler que dans une procédure judiciaire, le juge d’instruction en aucun moment ne fait pas de confidences au prévenu, mais plutôt, il rapporte des faits, et à ce qu’il sache, nulle part, dans l’instruction faite, il n’est indiqué précédemment que le leader de OBUTS aurait joué un rôle de corbeau dans ce dossier des incendies de Lomé et de Kara. De l’avis d’Agbéyomé Kodjo, cette vidéo peut se comprendre en se remémorant le fait que l’actrice, dame Nukafu, n’ait jamais digéré le refus du leader de OBUTS de cautionner son « mensonge » selon lequel la dernière visite qu’elle lui aurait rendu remonte à plus de deux ans. Contrairement à ce qu’il qualifie de mensonge grotesque de la part de cette dame, l’ancien Premier Ministre persiste et signe avoir reçu quelques jours plutôt, avant les arrestations, Mme Nukafu. Voilà qui doit peut-être rafraichir la mémoire de cette dernière. Il ne reconnait pas non plus avoir présenté des excuses à cette dame qui citait pour témoin, Me Jil-Benoit Afangbédji. En tout cas, Agbéyomé espère que « l’avocat togolais inscrit à la Cour Pénale Internationale ne pourra pas cautionner » un tel mensonge de la part de cette militante de l’ANC. Pour ce qui est même de cette affaire des incendies, l’instruction a été bouclée depuis un moment et les détenus et autres personnes qui ont été inculpées dans cette affaire pourront s’attendre à un procès incessamment.
 
Source : Telegramme228

 

Publier un Commentaire