Interview - Analyse

Danse : le Togolais Masina Pascal ATEGOU ambassadeur des cultures africaines

Masina Pascal ATEGOU5
Pascal ATEGOU en pleine prestation à Montevideo en Uruguay

Fortement inspiré par les tendances modernes et traditionnelles (Akpesse; Adanzo ; Atana ; Kaka ; Kamou; Ndjonbi etc…Soukouss ; N’dombolo; Makossa ; Zouglou; Décalé; Cool catché ; Azonto), ATEGOU Masina Pascal se sert de la danse pour valoriser les cultures africaines dans les quatre coins du globe. Africa Top Success a rencontré pour vous l’artiste togolais au talent rare.
Passionné de la danse depuis sa tendre enfance, ATEGOU Masina Pascal ne s’est jamais écarté de ce qu’il sait faire le mieux. Pour lui, l’art de danser est un héritage familial. « Ma maman du nom de Bamombayena Fenema est une danseuse traditionnelle Losso (ethnie au nord du Togo). Donc tous mes premiers mouvements venaient de tout ce que je la voyais faire. Elle dansait à tout moment ; qu’elle soit en joie ou pas, ma maman ne faisait que danser. », a-t-il confié à la rédaction d’Africa Top Success.
Danseur exceptionnel, le talent de Pascal  Ategou est reconnu par tous les jeunes de  Kpalime, sa ville natale.  Membre  fondateur du Groupe de danse moderne africain Amazonia Boys, Ategou y avait fait ses preuves avant d’intégrer en  1999 le célèbre groupe de danse traditionnelle Zota.
En quittant le Togo en 2001 pour rejoindre sa femme à Chicago (USA), Pascal Ategou ne savait pas qu’il partait en ambassadeur de la culture africaine. Le talent du jeune danseur togolais l’a amené à enseigner les danses africaines dans plusieurs écoles américaines.

Masina Pascal ATEGOU4
Ategou a également cofondé les troupes « Pan-Africain dance Ensemble » à Chicago, Action Culturelle Sans Frontière en Centrafrique et B. A. M. (Ballet Africano de Montevideo) en  Uruguay. Avec cette dernière structure, Ategou a remporté le prix du meilleur groupe en Uruguay pour la promotion Cultures Afro 2014-2015.
Malgré son succès professionnel, l’homme fait toujours montre d’une impressionnante humilité. « Je suis fier  de mon pays d’origine le Togo qui m’a donné tout ce que je possède comme danse et humilité dans ma vie. La devise de mon succès est simple. Aime ce que tu aimes faire et fais-le bien sans te plaindre même quand les choses ne marchent pas pour toi comme tu le veux. Mes parents mon toujours dit qu’il n’y a pas de sot métier », conseille-t-il.
Très attaché à ses origines ATEGOU  est soucieux du développement de son continent. Et ce ne sont pas les idées qui lui manquent. « Mes projets sont simples: faire découvrir l’Afrique spécialement le Togo à travers nos cultures, les danses et la musique. Créer les centres d’éducation et de santé pour nos frères et sœurs à travers l’Afrique et le Togo. On a déjà un petit projet en cours actuellement au Togo (Kpalimé) qui s’appelle Koffi Togo Cultural Center Foundation pour la promotion des Arts, de la musique, Danse et surtout pour le support des jeunes nouveaux Artistes », nous a-t-il confié.
Pour ce dernier l’Afrique de beaucoup valorise son immense patrimoine culturel. Il invite les dirigeants à organiser les échanges culturels entre les pays africains et d’autres pays. « Nos gouvernements doivent introduire l’enseignement de l’art et de la musique dans le système éducatif surtout aux cours primaires », poursuit-il  avant de conclure : « On doit respecter tous les jeunes artistes car dans nos pays africains un jeune artiste est souvent considéré comme un bandit. C’est comme cela que nos jeunes talentueux pourront se donner confiance et partager nos arts Africains. »

Source: Africa Top Success

Publier un Commentaire