Faits divers

Menace terroriste au Togo : Les hôtels appelés à renforcer la sécurité en leur sein

yark-damehane

Depuis les attaques terroristes des hôtels Radisson Blu et Splendid respectivement de Bamako au Mali et de Ouagadougou au Burkina Faso, les établissements hôteliers au Togo font individuellement de la sécurité une affaire primordiale.

Mais ce mardi, une rencontre d’échanges a réuni les tenants des hôtels et restaurants de Lomé et les ministres de la sécurité, le colonel Yark Damehame et du tourisme, Bernadette Legzim-Balouki, en vue d’appeler les premiers à mettre beaucoup plus d’accent sur la sécurité de leurs lieux. C’est en présence du ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, Me Fiatuwo Sessénou.

Ces mesures de sécurités « idoines » sur lesquelles les deux (2) membres du gouvernement ont insisté concernent aussi bien le recrutement des agents dans les hôtels, la surveillance systématique des bagages que portent les clients et l’obligation qu’a toute entreprise hôtelière de garder une photocopie des pièces d’identité de tout client.

On parle même de l’équipement de certains hôtels des appareils de surveillance. Selon le ministre de la sécurité, il n’y a aucune menace terroriste qui plane à proprement parler sur le Togo mais il faut de la vigilance.

« Aujourd’hui, la sécurité est devenue une denrée primordiale et on ne peut se développer sans sécurité. Nous nous sommes réunis pour leur dire qu’il n’y a pas de menace en tant que tel mais il y a des précautions qu’il ne faut négliger », a-t-il souligné.

Pour Mme Legzim-Balouki, le non-respect de ces dispositions précitées par des établissements hôteliers, les expose à des sanctions. « Il y a des textes qui prévoient l’enregistrement des clients dans les hôtels mais nous nous sommes rendus compte que beaucoup ne les respectent pas. C’est le lieu de les rappeler encore une fois aux concernés pour qu’ils prennent leur responsabilité », a-t-elle ajouté.

La menace terroriste et le radicalisme islamiste n’épargne plus aucun pays de la sous-région ouest africaine, après l’attaque terroriste récente perpétrée au Burkina Faso. Tous les Etats l’ont compris et prennent des dispositions en vue d’assurer la sécurité de leurs populations.

Source : Afreepress

Publier un Commentaire