Politique

Togo : Le Pasteur Edoh Komi arrêté et sur le point d’être déféré

Edoh-Komi
L’information vient de notre confrère Icilomé. L’infatigable défenseur des droits de l’homme, président du Mouvement Martin Luther King a été convoqué par la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) jeudi à 16 heures et n’est plus revenu chez lui. Il a été gardé et est sur le point d’être déféré à la prison civile de Lomé.
 » Outrage à la magistrature », c’est la fameuse accusation collée par le Procureur de la République au pasteur Edoh Komi. Pasteur Edoh Komi avait organisé une manifestation dans la journée du 10 mars devant le ministère de la Justice pour protester contre le « flou qui entoure l’instruction judiciaire du dossier du meurtre de Feue Djogbessi Akossiwa retrouvée morte dans le puits d’un Nigérian le 15 Janvier 2015 ».
Pourtant, dans la même journée de jeudi, après la manifestation, tout semblait calme et les autorités judiciaires avaient feint de coopérer et d’aider à manifestation de la vérité, puisque le pasteur Edoh Komi annonçait lui-même sur dans un post sur les réseaux sociaux ce qui suit : « Ce matin le lieu est bouclé par des escouades de forces de sécurité. Mais tout porte à croire que le message a passé. Pour preuve, le Directeur du Cabinet du ministre de la justice reçoit ce soir (Ndlr, jeudi soir) une délégation du MMLK et de la famille, une autre rencontre est prévue entre le ministre de la justice et son collègue de l’administration territoriale très prochainement. Droit et justice pour Akos ».
Au lieu de cette rencontre annoncée dans son post facebook, c’est une convocation que le président du Mouvement Martin Luther King a reçu à 16 heures, avant d’être mis aux arrêts à la DCPJ. Joint par un confrère, l’homme dit être serein et est prêt à se tenir toujours du côté de la vérité

Publier un Commentaire