Agri - Environnement

Assassinat de Yawo Apélété par les Peuhls : Une affaire qui fait grand bruit dans l’Agou

peuhl togo
L’affaire d’assassinat, par les peuhls, de Yawo Apélété à Agou Bakpla (préfecture d’Agou) semble promettre des rebondissements dans les prochains jours. Le CB, au lieu d’ouvrir une enquête et situer les responsabilités, a plutôt préféré se ranger du côté des peuhls, ramenant l’affaire à une altercation entre les chasseurs de la localité.
Le sieur Yawo Apélété a été grièvement blessé par les peuhls qui ont tiré sur lui dans son champ le 23 février dernier. Le lendemain, il a rendu l’âme dans un hôpital de la localité. N’eut été l’injonction du préfet aux parents de la victime, le corps serait déjà enterré. Il aurait demandé que les enquêtes soient terminées avant l’inhuma tion du corps. Cependant, tous les soupçons pèsent aujourd’hui sur le CB de la gendarmerie de la localité, qui n’a pas daigné informer le préfet d’Agou du drame. Lorsque les parents de la victime l’ont sollicité, il leur a simplement signifié que le préfet était en tournée. A l’hôpital où se trouvait la victime, le CB a écarté la thèse de meurtre commis par les peuhls. Pour lui, la balle qui a atteint le sieur Apélété serait venue des chasseurs qui se disputaient dans la brousse. Et donc, à l’en croire, ce ne sont pas les peuhls qui ont assassiné le pauvre. Un argument balayé du revers de la main par les parents qui ont affirmé que la victime, à l’agonie, balbutiait le nom des « foulani » (Peuhls), avant de rendre l’âme.
Mais contrairement au CB qui a demandé à la famille d’enterrer la victime sans une enquête préalable, le préfet, tard dans la soirée du 24 février, a appelé les parents (qui s’apprêtaient à inhumé le corps) pour leur demander de surseoir à la cérémonie d’enterrement, le temps de voir plus clair dans cette affaire. Le préfet a donc commandité une enquête. Aujourd’hui, beaucoup d’interrogations fusent quant à la réaction du CB dans cette affaire. Serait-il en train de protéger les peuhls ? A quelle fin ? L’enquête commanditée par le préfet ira-t-elle jusqu’au bout ? Et s’il s’avère que ce sont les peuhls qui ont assassiné le sieur Apélété, le préfet pourra-t-il prendre ses responsabilités ? Nous y reviendrons.
Source : Icilome

Publier un Commentaire