Des téléphones portables au centre de la lutte contre la criminalité au Togo

Category: Faits divers 363 0
smartphones
L’info vient de nos confrères de l’agence Afreepress. Les ministres réunis en conseil en fin de semaine dernière, ont décidé d’associer le plus étroitement possible, les chefs traditionnels à la lutte contre la criminalité et le terrorisme.
Pour ce faire, l’Etat togolais entend mettre les chefs traditionnels au centre du dispositif d’alerte sécuritaire. Ils seront dotés d’un téléphone portable, d’une carte SIM et d’un crédit téléphonique mensuel devant leur permettre de communiquer en cas d’alerte.
L’autre avantage de ce projet, est de donner la possibilité pour l’administration centrale de joindre les 4000 chefs traditionnels recensés le plus rapidement possible. « L’initiative vise à doter tous les chefs de canton et de village (soit près de 4000 personnes environ) du Togo, d’un téléphone portable, d’une carte SIM et d’un crédit téléphonique mensuel », a rapporté le ministre de la Communication Guy Madjé Lorenzo.
Elle doit également permettre de sécuriser le territoire, prévenir et gérer des risques (sanitaires, catastrophiques…), déployer différents outils de suivi et de gestion de l’Etat civil, des naissances, des mariages, décès », pense le conseil des ministres.
Ledit projet est dénommé « E-village » et est piloté par les ministères de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, et des Postes et de l’Economie Numérique.
Le gouvernement veut renforcer la communication et les échanges d’informations entre le pouvoir centrale et ces entités délocalisées dans l’optique de parvenir à une meilleure efficacité dans la gestion et la fourniture des services de base aux citoyens. Le projet sera piloté par l’institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED).

Ajouter un commentaire