Coopération

Fin de la 8è Université du notariat togolais: Des recommandations à l’endroit des acteurs

justice togo

La 8è Université notariale du Togo vient de rentrer dans l’histoire. Démarrés le 29 février dernier, les travaux de ces assises ont pris fin mercredi 03 mars sur une note de satisfaction tant du coté des organisateurs que celui des participants.

Durant trois jours, les notaires Togolais et leurs confrères de la France se sont attelés avec grand intérêt et assiduité à suivre et à débattre de trois thèmes à savoir: « La pratique notariale et l’intervention du juge dans l’exécution du testament »; « La cession des titres sociaux en droit OHADA » et « Le rôle du Notaire et du Magistrat dans la liquidation et le règlement judiciaire d’une succession ».

Dans son intervention, Me Molgah Abougnima-Kadjaka, présidente des Universités du notariat togolais, s’est dit convaincue que les participants sont désormais mieux outillés, non seulement renforcé leurs capacités professionnelles mais aussi enrichis d’une meilleure compréhension du cadre partenarial judiciaire dans la gestion des dossiers ayant trait aux thèmes développés.

A noter que la 8è édition de l’Université des notaires du Togo a par ailleurs débouché sur des recommandations à l’endroits de divers acteurs à savoir: le gouvernement, le Bureau de la CNNT, des confrères, du Juge.

« Je souhaite que la chambre notariale du Togo mette en place un comité de suivi des dites recommandations afin de contribuer au succès de la réforme de la justice togolaise », a formulé Me Kadjaka, dans son mot de clôture.

« Le thème dominant de cette année demeure le « Droit successoral ». Comment élaborer le testament et surtout l’exécution du testament. Nous avons beaucoup de difficultés dans le pays dans la mesure où une fois le dépositaire du testament décède, l’exécution du testament devient un problème. Les héritiers refusent de l’exécuter, parfois c’est des individus qui s’accaparent des biens. Comment régler les problèmes quand les gens se référent à la justice? Comment faire pour que la procédure soit rapide? C’est à cela que nous nous sommes attelés au cours de cette Université », a pour sa part indiqué Me Daniel Dossey (photo), le président de la Chambre Nationale des Notaires du Togo (CNNT).

A noter que la cérémonie de clôture de cette rencontre de trois jours a été marquée par la remise d’attestations à certains notaires qui se sont positivement distingués dans l’exercice de leur profession.

Depuis quelques années, le gouvernement s’efforce d’insuffler un nouvel élan à l’appareil judiciaire togolais et cette Université notariale s’inscrit dans cette dynamique puisqu’elle permet aux acteurs de la justice de renforcer leurs capacités professionnelles et managériales.

Publier un Commentaire