Economie

Les Femmes auxiliaires de justice offrent des consultations gratuites à la population

Femmes justice
Les Femmes auxiliaires de justice offrent des consultations gratuites à la population Face aux nombreuses inégalités sociales dont les femmes sont victimes dans le monde, un vibrant hommage leur est rendu à l’occasion de la Journée du 08 mars.
L’occasion de célébrer les victoires et les acquis en matière de protection et de promotion de leurs droits. S’inscrivant dans cette dynamique, l’Association des femmes actrices et auxiliaires de justice du Togo (FAAJ) prend de l’avance sur l’événement en organisant la veille de la commémoration de la Journée Internationale de la Femme (JIF), une conférence de presse à la Maison de l’Avocat sis au palais de justice, en présence de plusieurs femmes issues de divers secteurs d’activité.
Au cours de cette rencontre avec la presse, les membres de l’association ont saisi l’occasion pour vulgariser le Code des Personnes et de la Famille dans sa version améliorée.
Plusieurs consultations se sont également déroulées à titre gratuit au cours desquelles, des femmes ont exposé des affaires qui nécessitent les conseils d’un praticien de de droit ou encore celles qui sont pendantes à la justice depuis longtemps.
Par ailleurs, l’assistance a été entretenue sur deux thématiques importantes: « Les innovations du nouveau Code pénal en matière de protection des droits de la femme  » et « L’incarcération et l’accouchement en prison de la femme enceinte: la situation au Togo ».
A en croire Me Molgah Abougnima-Kadjaka, les dispositions du nouveau code pénal togolais dans les alinéas relatifs aux violences faites aux femmes, fournissent un garanti de protection des droits de la femme, notamment en ce qui concerne les différentes formes de violences. « Ces dispositions ont été relevées et ont été saluées par les femmes du corps judiciaire togolais qui ont fortement contribué à l’élaboration du nouveau Code pénal », a noté Me Kadjaka.
Réagissant par rapport au second thème, cette dernière a souligné que les efforts consentis par le gouvernement en vue d’offrir une incarcération adaptée aux conditions à ces femmes, sont à saluer mais méritent d’être renforcés net améliorés.
La rencontre a été marquée par la remise d’un lot du Code des personnes et de la famille aux femmes participantes, un geste qui servira à vulgariser davantage le document et qui permettra à aux personnes vivant en milieu rural de prendre connaissance de son contenu.
A noter que le thème international retenu pour la célébration du 08 mars 2016 est « Planète 50-50 d’ici 2030 : Franchissons le par pour l’égalité des sexes ». Ce thème évocateur est un véritable appel adressé à toute la communauté internationale, en vue d’une mobilisation favorable à la prise en compte effective au plan national, de l’épineuse question de l’égalité entre les sexes dans la mise en oeuvre des ODD, entrée en vigueur depuis janvier 2016.

Publier un Commentaire