Politique

Togo : Faure Gnassingbé condamne la barbarie de Grand Bassam

Photo Archive
Photo Archive

 

La Côte d’Ivoire a été la cible dimanche 13 mars d’une attaque djihadiste. Un commando puissamment armé a ouvert le feu dans la station balnéaire très prisée de Grand-Bassam, au sud-est du pays. Le bilan de l’attaque, revendiquée dans la soirée par les djihadistes sahéliens d’Al-Mourabitoune, récemment ralliés à Aqmi (Al Qaïda au Maghreb islamique), fait état de 16 morts, dont un ressortissant français et deux Allemands. C’est la première fois qu’un attentat de ce type frappe l’ancienne colonie française.
Réagissant à cette attaque, le Chef de l’Etat togolais, aussitôt informé, l’a fermement condamné. A travers un message envoyé à son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, Faure Gnassingbé a exprimé la solidarité du peuple togolais à celui ivoirien frappé par ce drame.
Cette attaque de la Côte d’Ivoire fait constater que désormais, le Togo, le Bénin et le Ghana sont désormais cernés, vus que leurs voisins, du Nigeria, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire ont tous goûté à l’amertume et à la désolation que sèment les attaques terroristes.

Publier un Commentaire