Societé

Togo: La CNSC pour la prévention et la résolution des conflits sociaux

CNSC Togo

Une paix durable pour une cohésion sociale dans les communautés. Voilà le fer de lance de la Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC), qui ne cesse d’intensifier des actions pour apporter sa contribution à la prévention et à la résolution des conflits sociaux dans le pays. Les événements malheureux de Mango et de Dapaong (nord du pays), lesquels continuent de hanter les esprits, sont une illustration des tensions sociales qui peuvent découler du déficit de dialogue entre les différents protagonistes.

Fort de cela, la CNSC trouve judicieux d’anticiper sur les moments de crises en prévoyant divers mécanismes de prévention et de gestion des conflits? Pour ce faire, l’organisation entend privilégier le dialogue comme outil majeur de gouvernance en mettant l’accent sur la formation continue des acteurs.

C’est ainsi qu’elle a formé 138 Facilitateurs de dialogue communautaire (FDC) en 2015 dans les cinq régions du Togo. Axée sur le thème « Quel engagement citoyen pour un nouveau contrat social au Togo », la formation qui été rendue possible grâce à l’appui financier de la Fondation Hanns Seidel, s’inscrit dans le cadre du projet « Formation Politique et citoyenne continue ».

Mercredi 09 mars 2016, les responsables de la CNSC ont procédé au lancement d’un nouveau programme de renforcement des capacités des FDC en matière de prévention et de résolution des conflits. Ces acteurs qui auront le profil des personnes ressources dans les communautés, vont œuvrer pour une cohésion sociale dans les régions et dans le Grand Lomé.

A en croire Dr Jeannine Agounké, Sociologue et présidente du Conseil d’Administration de la CNSC, en initiant ces série de formation politique et citoyenne continue, l’ambition est que les communautés se prennent en charge.

« Il s’agit donc d’encourager la formulation d’un consensus entre les principaux acteurs ainsi que leur participation démocratique à la vie économique et sociale de leur communauté en vue de la résolution des questions économiques et sociales importantes, la promotion de la bonne gouvernance, de la paix et la stabilité sociale », a-t-elle indiqué.

Tout comme l’année dernière, il est à noter que la série de formations se tiendra en 06 rencontres dans les cinq régions et à Lomé. Elle se tiendra du 09 au 11 mars 2016 à Lomé; du 14 au 16 mars à Dapaong ; du 17 au 19 mars à Kara; du 11 au 13 avril à Sokodé; du 14 au 16 avril à Kpalimé et du 18 au 20 avril à Tsévié.

Viol des mineurs, les grosses non désirées en milieu scolaire, la sous scolarisation de la jeune fille, le trafic des enfants, le chômage, l’incivisme, le non respect de la prévention routière, le non respect des biens publics, etc. Voilà entre autres problèmes r par les FDC au cours de la précédente formation

Publier un Commentaire