Politique

Angela Merkel : « Le Togo est sur la voie du progrès »

Faure Gnassingbe en allemagne
Le Togo est devenu fréquentable et les pays européens commencent par miser sur lui. C’est du moins ce que l’on peut dire à travers les déclarations souvent faites ces dernières années par les responsables de certains pays occidentaux. Hier encore, cette nouvelle image que les occidentaux ont du Togo s’est encore affirmée à travers les propos de la Chancelière allemande, Angela Merkel.
Recevant Faure Gnassingbé en visite dans à Berlin depuis mercredi dernier, la responsable allemande a indiqué que « le Togo est sur la voie du progrès, les résultats sont très encourageants et l’Allemagne est naturellement disposée à s’engager pour la réussite de cet ambitieux projet ».
Des propos qui ne sont pas seulement de nature à flatter le dirigeant togolais puisque la Chancelière allemande a poursuivi en déclarant reconnaitre à sa juste valeur les avancées démocratiques et économiques réalisées par le pays ces dernières années.
Avant Mme Merkel, c’est le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller qui a planté le décor, en donnant pratiquement à l’Allemagne une position d’avocat du Togo près des autres Etats membres de l’Union Européenne.
« Je demande à nos partenaires de l’Union européenne, principalement la France et le Royaume-Uni de considérer le Togo comme un Etat sérieux, aux institutions stables, qui mérite d’être prioritaire dans leurs programmes d’aide publique au développement », a déclaré M. Müller, lors de la cérémonie de signature d’un accord d’aide sur la période 2016-2017 en faveur du Togo.
Ainsi, outre la participation allemande de 20 % à l’aide qu’apporte l’UE au Togo, l’ancienne métropole, mettra à la disposition du Togo, une enveloppe de 60 millions d’euros qui seront disséminés dans divers secteurs d’activités, à savoir, l’énergie, la santé, l’agriculture, la formation technique et professionnelle, la gouvernance et la décentralisation.

Publier un Commentaire