Education

Mandela Washington Fellowship 2016 : Un lauréat togolais expulsé des Etats-Unis

YALI

Les Etats Unis d’Amérique, dans le cadre de Washington Mandela Fellowship (YALI 2016), ont expulsé vers le Togo, un des 12 lauréats pour non suivi du code de conduite établi par l’Université d’accueille du Togolais. Le rêve de faire parti de Washington Mandela Fellowship (YALI 2016) s’est brisé pour un lauréat de nationalité togolaise dont l’identité n’est pas révélée. Il fait partie des 12 jeunes ayant gagné la bourse Yali 2016. Il est rentré plus tôt que prévu.

Depuis le début de ce mois de juin 2016, ils sont 12 Togolais (jeunes entrepreneurs, juristes, acteurs de développement à la base) qui ont quitté Lomé en destination des USA pour une durée de 6 semaines. Mais contre toute attente, l’un des 12 lauréats dont l’identité n’a pas été révélée, est expulsé. Il a regagné Lomé il y a quelques jours.
Pourquoi le Togolais a-t-il a été renvoyé ? Qu’a-t-il fait concrètement ? Ces interrogations sont sans réponse pour le moment. Car, l’ambassade des USA au Togo qui a d’ailleurs sorti un communiqué en date du 27 juin dernier, ne donne pas plus de détails sur ce qui a été la cause du rapatriement soudain du Togolais. « Un des douze représentants du Togo au Mandela Washington Fellowship 2016 n’a pas suivi le code de conduite établi par l’université dans laquelle il suivait son cursus.
Les autorités de cette institution l’ont donc invité à quitter le programme avant sa fin programmée », indiqué l’Ambassade. Et l’ambassade de faire savoir que, « l’université en question a déterminé que le représentant togolais a outrepassé plusieurs parties du code de conduite de l’institution et l’ont informé que son comportement était préjudiciable aux autres participants ». « Nous formulons l’espoir que les onze « Fellows » restant suivront les traces des Togolais qui ont déjà pris part au programme en 2014 et 2015″, souligne le communiqué. Selon certains journaux à Lomé, le jeune Yali renvoyé de son université d’accueil, aurait fait des critiques acerbes en défaveur de l’homosexualité.
Ce que n’accepteraient pas les autorités américaines. Vrai ou faux ? Le débat s’enfle à Lomé, puisqu’à en croire les sources, c’est le jeune rapatrié qui donnerait cette version.
Rappelons que Mandela Washington Fellowship est un programme pour les jeunes leaders africains. Il a débuté en 2014 et reste le programme phare de l’Initiative Jeunes Leaders Africains du Président Obama. Il permet aux jeunes de se renforcer en leadership et en réseautage, par le biais de cours universitaires et de stages. À ce jour, un total de 2.000 jeunes leaders africains ont participé au programme.
Voici les noms des 12 Togolais Ayawavi Attisso, Enyonam Fumey, Faita Essofa, Nathalie Gamaba Kpante, Emefa Ameyo Kpegba, Rafiou Lassissi, Enyonam Mensah, Abou Douti, Kossi Charles Akakpo, Hombe Kafechina, Foli Segbedji et de Tani Tindame
Source : icilome

Publier un Commentaire