Agri - Environnement

Togo : EcoJogging, courir pour sauver la planète

Le concept est nouveau au Togo et il a en moins d’un mois  le vent en poupe. On en parle partout. Les médias en font leur choux gras, bref cela attire de plus en plus la curiosité de tout un chacun. EcoJogging est une initiative pensée et mise en œuvre par des jeunes togolais. Courir pour sauver la Planète, mais comment ?

Cela devient peu à peu une tradition depuis qu’un groupe de  jeunes s’est réuni un samedi à Lomé pour ce nouveau sport. C’est une course, disons du jogging normal mais qui se fait en ramassant les sachets d’eau, papiers et tout ce qu’on trouve sur son chemin.

Au cours des premières séances, ‘ces ecoJoggeurs’ ont eu à ramasser 10 kg de sachets de Pure Water. Ils l’ont tout simplement remis aux détenus de la prison civile de Lomé. Là-bas, les sachets ont une seconde vie. Certains en font des sacs et pleins d’autres objets utiles pour la population.

A peine lancé, le concept fait son va-tout et s’adopte sous d’autres cieux. «  Bonne nouvelle pour les Ecojoggeurs, le mouvement s’internationalise. EcoJogging sera officiellement lancé ce weekend à Accra au Ghana. EcoJogging, bougeons et sauvons notre planète » a annoncé le manager général du mouvement au Togo, Felix Tagba. D’autres volontaires représentent ce  mouvement  écologiste en Haïti  et même en France.

La naissance de l’idée

L’idée est venue à en croire l’initiateur, un de ces jours où il se rendait sur un terrain près de chez lui pour courir un peu. Par après, il s’est demandé s’il ne serait pas mieux d’associer à cette course, des amis pour échanger ensemble  et faire d’autres connaissances. Il a seulement fallu balancer une vidéo expliquant l’idée sur Facebook pour que certains internautes aient suggéré d’y ajouter le ramassage d’ordures. La nouvelle est bien accueillie par Felix qui travaillait déjà sur des projets environnementaux.

Pourquoi ce concept ?

Le concept a sa raison d’être du fait qu’il aide plus d’un à se maintenir en forme et à protéger l’environnement. «  Faire EcoJoggings , c’est contribuer à son propre bien-être(…) Le fait de ramasser les ordures que l’on trouve sur son chemin amène à protéger notre environnement, mais aussi à accomplir un acte civique et citoyen » a ajouté l’initiateur .

EcoJogging se fera chaque mois dans les pays pré-cités et même dans ceux qui voudraient rejoindre la liste.  Et si tout le monde en faisait autant, les villes ne retrouveront-ils pas leurs beautés perdues ?

A chacun de faire la part des choses

Post Comment