Media

Togo : Quand l’épée de Damoclès se pointe sur les médias, même la diaspora réagit

Cela fait des jours qu’une menace de fermeture plane sur des médias togolais. Visiblement, la population y voit un règlement de compte ou mieux une affaire aux dimensions politiques. Le Togolais et surtout ceux de la diaspora disent non à cette décision de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC). Lisez leur communiqué !

Communiqué conjoint de la Diaspora relatif à la décision de fermeture de LCF et de City FM, et autres

La diaspora a appris avec consternation, les plans machiavéliques et acharnés de La HAAC en direction de LCF, City Fm, Bonne nouvelle de Lomé, Dawula de bassar,
La voix de L’OTI, La voix de Vo, Radio Océan qu’elle menace de fermeture pour des manquements administratifs qui sous d’autres cieux ne sauraient être des raisons de fermeture de chaines de radio et télévision qui servent les intérêts du public.

La diaspora dénonce une décision unilatérale de Mr Pitang Tchalla en violation flagrante des textes de la HAAC qui stipulent que les décisions de fermeture de média ne sont prises qu’en plénière, ce qui n’est pas le cas puisqu’aucune assemblée plénière n’a été convoquée ni tenue à cet effet.

La diaspora voit à travers ces faits, une tentative de musèlement des medias défavorables au régime dictatorial en place au Togo et la création d’un dangereux précédent qui pourrait activer la colère et la foudre des populations.

La diaspora prévient la HAAC et le gouvernement que ces actions sont de nature à provoquer des mouvements de foules et de masses qui les desserviront à coup sûr et viendrait à sonner leur glas s’ils s’entêtent à exécuter un tel plan.

La diaspora apporte son soutien inconditionnel aux organes de presse LCF, CITY FM et autres; et leur apportera toute l’aide nécessaire pour rester ouvert et opérationnel.

La diaspora invite les populations togolaises à se constituer en groupes de vigilance et à exercer une surveillance accrue autour de ces 2 institutions 24h/24 pour en défendre l’intégrité et l’indépendance.

Nous réitérons notre fervent rejet de tout acte anti-démocratique posé par ce régime réactionnaire vieux de 50 ans à travers ses sbires de la trempe du sieur Pitang Tchalla, un fossoyeur notoire des principes démocratiques et serviteur avéré de la dictature.

Tous ensembles pour empêcher un énième forfait du régime de Faure Gnassingbé.

Pour la Diaspora,
Fait aux USA le 3 février 2017

Sursaut Patriotique : Jules Sankara LAWSON

Mouvement Mobilisons-Nous (MMN): Avé Inoussa

Publier un Commentaire