Media

Hier c’était l’AJST, aujourd’hui c’est l’AJSIT, deux associations, une même cause

La Presse togolaise n’a pas fini avec des coups bas, des trahisons et la recherche accrue et permanente de l’intérêt de chacun.  Des fois, c’est à se demander le rôle de ces multiples associations qui pullulent au sein de la corporation mettant à mal le public. Après des accusations de violations des textes de l’Association des Journalistes Sportifs du Togo (AJST), quelques anciens membres de ce groupe viennent de lancer hier à Lomé, l’Association des Journalistes Sportifs Indépendants du Togo.  C’est à se demander la différence qu’ils mettent entre les deux associations si ce n’est les différentes têtes qu’on retrouve.

Le président de l’AJSIT, Innocent Agblewonou  n’a pas fait fi du contexte de création de cette nouvelle association. Il s’est justifié en ces termes: « Tout ce qu’on bâtit dans l’honnêteté, la sincérité et la foi, réussit toujours. La création de l’AJSIT n’est nullement un coup isolé. C’est vrai qu’aujourd’hui, nous avons des divergences avec l’Association des journalistes sportifs du Togo sur des points donnés mais nous restons avant tout des amis, des frères et des confrères. Quand on ne se sent plus en harmonie avec un groupe, on le quitte sans rancune et sans haine mais avec amour ».

C’est dire donc que la confraternité reste de mise et n’a pas laissé sa place à la haine. Concrètement, fallait-il encore porter sur les fonds baptismaux une association dont le but ne diffère en rien de la précédente ?  Le sieur Agbewonou  croit que cela en vaut le coup car cette nouvelle association se donne pour mission de  redynamiser la presse sportive, relever les énormes défis liés aux couvertures médiatiques de toute discipline sportive en respectant les règles, textes, bref la déontologie du métier.

Emmanuel Ramane,  le représentant du CNOT présent à ce lancement  a vivement souhaité que les journalistes sportifs aient une vision plus ouverte et plurielle du  sport en ne se concentrant que sur le football. « Votre devoir ne doit pas s’arrêter uniquement à la transmission des événements mais il faut aussi aller au-delà. Vous êtes le pont entre nous et les populations ; sans vous, l’information n’ira pas à destination. Le football n’est pas la seule discipline sportive, mettez aussi l’accent sur les autres disciplines comme le basket le hand, le volley, le tennis et le hockey etc. », a-t-il exhorté.
Il est prévu des séminaires de formation afin d’outiller tous les journalistes sur les questions  de discipline sportive.

Post Comment