Societé

Foncier au Togo : la mise en garde de la Ligue Togolaise des Droits Fonciers (LTDF)

Le foncier n’a jamais cessé de faire des victimes au Togo. Le système de gestion des terres, de type traditionnel crée d’énormes problèmes aussi bien aux vendeurs qu’aux acquéreurs. A présent, c’est les doubles ventes qui sont dénoncées ici et là.  Dans les zones rurales par exemple, c’est le problème de morcellement anarchique qui est connu. C’est dire que le pays souffre d’une  paralysie foncière et ce n’est pas le canton de Zanguera qui n’est pas concerné.

 

La Ligue Togolaise des Droits Fonciers (LTDF) tire depuis ce lundi la sonnette d’alarmes « aux  propriétaires terriens, les géomètres et les éventuels acquéreurs de terrain que le canton de Sanguéra est doté depuis un peu moins de cinq ans d’un plan directeur que la direction de l’urbanisme et les services administratifs associés ont approuvé » lit-on dans le communiqué officiel.

 

Puisque le constat révèle que des géomètres véreux n’hésitent d’aller voir   les propriétaires terriens et leur proposer des lotissements non autorisés (lotissements clandestins). « Ainsi rappelle cette Ligue, les réserves administratives et spéciales prévues par le plan directeur sont loties, vendues et construites ».

De là, tout contrevenant à la présente disposition ou toute personne qui s’entête à faire la sourde oreille en pâtira à coup sûr.  Les concernés feront l’objet de poursuites judiciaires conformément à la loi en vigueur.

Pour éviter ces situations dramatiques, il est donc recommandé aux propriétaires terriens, géomètres et les acquéreurs de contacter la Ligue pour plus d’information. Sans cela, il n’y aura aucune négociation lorsque le processus de destruction des habitats va commencer.

 

Publier un Commentaire