Societé

Togo : le HCCRUN entame sa phase de réparation

lome

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale a été créé sur demande de la Commission Vérité Justice et Réconciliation avec pour objectif de travailler sur les dépositions faites par les citoyens togolais qui s’estiment lésés, maltraités, volés, violés ou encore ayant un proche qui a subi des attaques lors des crises ayant secoués le Togo depuis 1993.

Autrement dit, son rôle est de mettre en œuvre le programme des réparations élaboré par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR). Il avait lancé ses activités le 18 mars 2015.Le HCCRUN, en prenant à bras-le-corps sa mission de réconciliation et d’indemnisation des victimes a d’abord organisé  l’Atelier de réflexion et d’échanges sur les réformes politiques et institutionnelles dont les travaux nous ont rassemblés,  du 11 au 15 juillet 2016.

Aujourd’hui, l’heure est à la vraie réconciliation qui passe nécessairement par l’indemnisation des victimes et le respect des traditions ou rites pratiqués dans chaque milieu. Pour y arriver, les autorités ont alloué au Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), « un fonds de deux (2) milliards de francs CFA pour commencer les réparations ». Il s’agit pour cette institution dirigée par Mme Awa Nana DABOYA de passer au deuxième volet de son plan stratégique qui est les réparations. Selon le communiqué de presse qui nous est parvenu, cette phase de la mission du HCCRUN sera officiellement lancée le vendredi 24 mars prochain à Lomé.

 

Il sera organisé  « une tournée d’information et d’échange avec les populations et les victimes aux fins de leur adhésion et leur accompagnement au processus de réconciliation ; de les informer sur le concept de réparation et sur la nature symbolique des réparations en justice transitionnelle ; des cérémonies de purifications sur toute l’étendue du territoire, dans les préfectures ».Après cette étape, le HCCRUN se tournera vers le nœud du problème qui n’est rien d’autre que l’indemnisation.

Publier un Commentaire