Faits divers

Togo : vindicte populaire en action, un présumé voleur brûlé vif

Les populations de Lomé et de ses environs n’ont sans doute plus d’égard ni pour la Police ni pour la justice. C’est devenu une coutume pour la population de se faire justice en traitant comme bon lui semble les voleurs qui rentre dans ses mailles. Ce samedi matin dans le quartier de Wuiti (Lomé), une scène de calcination d’un présumé voleur s’est passée sous l’œil impuissante des forces de l’ordre qui ont dû quitter  les lieux selon nos sources. Jusqu’à quand ?

L’essentiel ici n’est de répondre à une question mais de voir de plus près les mesures prises par les autorités   et même d’analyser de plus près ces faits qui dénotent de la cruauté de la population au moment où certains vont jusqu’à parler de  « sauvagerie ».  A se fier aux faits, il y a  deux versions qui se racontent sur le terrain. Pour certains, le voleur qui a été brûlé vif fait partie d’une bande de 5 personnes. Ils sont rentrés dans la demeure du chef quartier avec pour intention de voler. Quand la scène allait mal tourner, 4 d’entre eux ont réussi à prendre la clé des champs laissant le 5ème qui sera finalement arrêté. Après être sûrement battu, ligoté, il a été mis à la fournaise.

Une autre version révèle qu’il s’agissait d’une seule personne ayant dérobé dans une maison du coin, 4 téléphones portables. « Après son forfait, au lieu de s’enfuir, il a voulu prendre la moto du monsieur. C’est en prenant la clé de la moto que celle-ci est tombée et le propriétaire s’est réveillé. Une bagarre s’en est suivie entre eux et le gars a crié au voleur. C’est là où il a été arrêté »  a déclaré un habitant des parages.

A cette allure, l’on se demande donc ce que serait le rôle des forces de l’ordre, protéger la population ou la laisser s’entretuer ?

Publier un Commentaire