Education

Togo/MMLK : redonner à la semaine culturelle toute sa valeur

La semaine culturelle a perdu de sa substance dans les écoles et cela se voit partout. Personne n’a besoin d’être enseignant, parent ou directeur d’école pour s’en rendre compte. Les activités culturelles n’ont plus leurs lettres de noblesses et sont sans cesse détournées de leur objectif premier qui n’est rien d’autre que la valorisation de la culture du terroir. Aujourd’hui, la légèreté des décisions prises dans le secteur éducatif font de ces activités culturelles de véritables poisons décimant à petit feu les apprenants.

Il ne faudra pas perdre de vue « le but originel de la semaine culturelle (celle) de rompre avec le stress des cours et de se  familiariser un tant soit peu avec les activités artistiques  (théâtre, musique, poésie, ballet, danse traditionnelle, récital, dessin, peinture) dont les élèves en tirent profits durables par rapport à  l’apprentissage du travail d’équipe et de  développement de la créativité, du sens de critique et l’art de vivre ensemble » selon le Mouvement Martin Luther King.

D’après  un communiqué rendu public ce samedi 25 mars, le MMLK dit non aux « programmes festifs pompeux où coulent à flots des boissons fortes, où les cigarettes sont fumées, où le sexe est mis au plan d’honneur. Aussi, est-il triste de constater les excursions tendancieuses, les improvisations artistiques avec des accoutrements d’habits et des  modèles de coiffures bizarres ». Le constat est général et un simple tour dans les institutions scolaires suffit pour se rendre à l’évidence  de l’ampleur inquiétante de cette situation.  C’est ce pourquoi MMLK, parlant de cette même semaine culturelle dit exiger  « le retour de cette institution scolaire à son  contexte strict de pédagogie, de moralité et de promotion culturelle ».

Enfin, il propose au gouvernement de « recadrer l’organisation de la semaine culturelle pour qu’elle serve à la nation et rassure son avenir », rendre sa participation obligatoire pour tous et surtout d’allouer un fond d’aide à la semaine culturelle pour récompenser les apprenants méritants. Pour couronner le tout, le Mouvement trouve qu’il serait mieux d’intégrer dans les activités de la semaine culturelle, le port des tenues traditionnelles,  les langues maternelles et les enseignements ménagers.

Publier un Commentaire