Coopération

Shirley Ayorkor Botchway l’émissaire de Nana Akuffo à Faure Gnassingbé

Ce lundi, le chef de l’État togolais a reçu au nouveau palais de la présidence, le ministre ghanéen des affaires étrangères du Ghana, Shirley Ayorkor Botchway.

Mme Botchway, au sortir de l’audience a déclaré avoir transmis  un « message spécial » au Chef de l’État togolais Cela sous-entend la consolidation des relations historiques qui lient intimement ces deux pays frères et ami. « Dès sa prise de pouvoir, compte tenu des relations très importantes qui lient les deux pays, le président du Ghana m’a envoyé ici pour exprimer combien le Ghana tient à continuer et à consolider ses relations de coopération entres nos deux pays » a insisté Shirley Ayorkor Botchway.

Autre point essentiel, le problème de la frontière Togo-Ghana et particulièrement du cote de Noépé où une frontière devrait être bientôt inauguré « Nous savons tous comment nous sommes attachés aux objectifs de la CEDEAO. Nous tenons à discuter des détails concernant la frontière de Noépé qui va ouvrir bientôt, et nous avons discuté de comment nous allons entamer les procédures  pour s’assurer que l’ouverture de la frontière sera faite dans les meilleures conditions », a-t-elle insisté. Il faudrait le rappeler, au cours de cette année 2017 , Faure Gnassingbé s’était déjà rendu deux pays au Ghana. La première fois en janvier lors de la cérémonie d’investiture de son homologue Nana Akuffo Addo (actuel président du Ghana) et pour la deuxième fois dans le cadre de la commémoration de  la soixantième anniversaire d’indépendance du Ghana.

 

C’est donc dire que les deux pays veulent s’engager à prôner comme toujours de paix. Parce qu’il faudra reconnaître que les populations résidant à la frontière entre les deux pays s’estiment être plus ou moins marginalisées raison pour laquelle il s’avère urgent de repenser ce problème. D’ailleurs aux dernières élections au Ghana, le président élu, en ce temps , candidat avait demandé la fermeture des frontière car disait-il des togolais viennent voter en se faisant passer pour des ghanéens.

Post Comment