Education

Togo : L’ONG ABEPE offre chaque jeudi, un repas gratuit par élève

L’action est devenue une tradition. Tous les jeudis,  les élèves de l’Ecole primaire publique (EPP) Bè Aklassou repartent chez eux avec un déjeuner. Cette    opération de distribution de nourritures de l’Association bien-être pour les écoliers (ONG ABEPE) fait beaucoup de biens aux apprenants en laissant des visages scintillants de joie et de bonne humeur.

Jeudi dernier par exemple, les plus de 1060 écoliers des trois (3) groupes (A, B et C) de cet établissement scolaire situé à Bè, (un quartier populaire de Lomé) ont quitté l’école avec un plat de riz, serti de légumes le tout  accompagné de viande.

Selon Mme Gbédodé Azamah, Directrice du Groupe B, ces repas dont bénéficient les élèves sont une source de motivation pour eux et contribue à juste titre à l’amélioration des résultats de fin d’année.

« Nous sommes dans un milieu défavorisé de Lomé et ce geste de l’ONG nous rassure qu’au moins les jeudis, tous les élèves seront en classe parce que cela les motive. Même du côté des parents, c’est la joie. Certains d’entre eux préfèrent inscrire leurs enfants chez nous parce qu’ils savent qu’au moins les jeudis, ils auront droit à un repas chaud avant de rentrer. Comme on dit en Afrique, que la tête des enfants accompagne les donateurs », a-t-elle reconnu.

Quant aux donateurs, il s’agit d’apporter leurs pierres à l’édification de la jeunesse voire à l’éclosion de ses capacités.

« Dans ce quartier, il y a beaucoup de familles défavorisées et plusieurs enfants ne mangent pas à midi avant de revenir en classe l’après-midi. A travers ce repas équilibré et hebdomadaire, nous essayons d’apporter notre petite goutte d’eau à l’épanouissement de ces enfants », a ajouté Pepita Adéléyé Barruet-Adenka, la présidence de l’ONG ABEPE.

Même si le souhait de l’ONG est de parvenir à offrir des repas quotidiens aux enfants , elle n’a pas encore les moyens. Néanmoins, cette ONG fait à chaque rentrée scolaire, des dons de  fournitures scolaires aux élèves aussi bien à Lomé qu’à l’intérieur du pays.

Publier un Commentaire