Societé

Inou-biya souhaite financer les associations togolaise

Une chose est sûre, les associations abondent au Togo. Mais leur point commun est le manque de financement bien qu’elles font un travail louable sur le terrain. C’est ce constat qui a motivé un groupe de six (6) étudiants à s’associer pour  créer une structure à même d’agir indirectement sur la vie des démunis à travers les associations légales au Togo. La cérémonie de lancement a eu lieu samedi au Collège Saint Joseph de Lomé en présence de la Presse.

L’idée selon les responsables de la structure de financement Inou-Biya  est née en début d’année  et il a fallu six (6) mois pour rassembler des étudiants désireux de travailler pour cette même cause. Aujourd’hui , c’est devenue une  réalité.
Pour arriver à leur fin, les porteurs de ce projet noble ont déjà organisé au Canada, une petite soirée de mobilisation de fonds. Cette action a été un véritable succès selon les explications de la présidente Mlle Lynda Djondo, étudiante en économie politique à l’Université de Montréal.

De même une série d’activités est prévue à Lomé à l’instar d’un tournoi de football avec pour objectif de mobiliser des fonds qui seront reversés à une association choisie au hasard mais selon des critères bien définis.
Inou-Biya compte améliorer considérablement la vie des nécessiteux et surtout des orphelins. En plus, il sera question de former les associations à une bonne gestion des fonds reçus. Des séances de formation seront également organisées en vue de parvenir à une plus grande implication des jeunes dans le développement de leur société.

Pour cette fois, l’association bénéficiaire des fonds est Jeunes Chrétiens du Monde qui prend en charge 9 enfants . Selon les éclaircissements de la présidente ,l’association bénéficiaire doit être légale, avoir 5 années d’existence puis montrer une certaine rigueur dans son travail ».

Le chantier est lancé avec un appel aux entrepreneurs, sponsors partenaires pour mener à bien cette mission.

 

 

Publier un Commentaire