Développement

L’une des prières du pasteur Edoh Komi du MMLK a été exaucée

Le chantier aura duré mais tout recommencera comme si de rien n’était. La route Lomé-Vogan-Anfoin a fait couler aussi bien de l’encre que de la salive depuis que les travaux ont été arrêtés. Une situation qui a causé beaucoup de torts aux riverains. De revendications en revendications, les autorités ont décidé de les écouter.  Le ministre des Infrastructures et des transports, Ninsao Gnofam a indiqué  à travers un communiqué que les  travaux vont reprendre avec une petite perturbation sur cette voie.

Il y a 3 ans de cela, l’entreprise CECO BTP abandonnait les travaux. Initialement censée être livrée en 2015, la route s’est enfoncée dans une affaire dite de « rétrocommission » comme quoi des hauts placés auraient dilapidé les fonds. D’autres informations faisaient savoir que l’entreprise de travaux publics s’est servie des fonds pour s’équiper en matériel.

Le Mouvement Martin Luther King a fait de ce sujet, une bataille personnelle à travers des communiqués.  Bataille gagnée, prière exaucée pour le MMLK qui se réjouit de cette nouvelle à travers un communiqué dont voici le contenu :

 

Réaction du Mouvement Martin Luther King

Suite au communiqué du Ministre des Transports et des Infrastructures de ce 4 juillet 2017 annonçant la reprise des travaux de réaménagement et renforcement de la nationale No 34 Route Lomé- Vogan -Anfoin, le Mouvement Martin Luther King se réjouit de cette heureuse information.

Car, c’est à ces mêmes fins qu’il y a une dizaine de jours, le MMLK de concert avec des organisations syndicales, des associations de la société civile, des groupements agricoles, des associations des commerçants et commerçantes, des acteurs de développement et des leaders d’opinions ont adressé un mémorandum au Président de la République

Cette voie, revêtant d’une grande importance pour l’économie nationale, le MMLK demande aux autorités en charge de veiller à ce qu’après cette reprise, les travaux puissent aboutir dans les meilleurs délais pour le bonheur des populations.

Le président,

Pasteur EDOH KOMI

Publier un Commentaire