Media

Togo : l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) a de nouveaux membres

L’Observatoire Togolais des Médias (OTM) ouvre sa porte à de nouveaux membres. Au cours d’une Assemblée générale extraordinaire organisée mercredi 5 juillet à la Maison de la presse (Lomé), l’instance d’autorégulation des médias a donné son approbation à l’entrée de quatre nouvelles organisations professionnelles de la presse.

Le président de l’OTM, Aimé Ekpé, en accueillant ces organisations de la Presse togolaise a dit compter sur leurs esprits de culture du travail en commun. « Nous formons une grande famille et j’espère qu’à partir de maintenant vous allez oublier la casquette de votre association d’origine pour travailler pour le bien-être de la presse en général » a-t-il dit.

Les quatre nouveaux membres autorisés à siéger désormais au tribunal des pairs sont entre autres : l’Association togolaise des organes de presse privée en ligne (ATOPPEL), le Syndicat national des journalistes indépendants du Togo (SYNJIT), le Patronat de la presse togolaise (PPT) et l’Union des radios et télévisions du Togo (URATEL). « Nous sommes heureux d’accueillir ces nouvelles compétences au sein de l’OTM. Nous connaissons bien chacun des nouveaux membres et nous savons qu’ils vont nous apporter de leurs expériences », a indiqué le président de l’OTM.

Particulièrement pour la Presse en ligne, l’enjeu est de donner plus de crédibilité à ce nouveau média. Voir l’Association togolaise des organes de presse privée en ligne (ATOPPEL) avoir voix au chapitre à l’OTM signifie que le travail qui s’y fait aura une chance sur deux d’être non seulement reconnu mais aussi pris en considération. Même au niveau de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), des réflexions sont en cours pour donner à la Presse en ligne la place qui lui est dû. Cela ne sera pas sans conséquences car devant le professionnalisme de certains médias dans la gestion des informations, il y a certains qui y vont comme bon leur semble.