Education

Université de Lomé : la LTDE est-elle réduite au silence ?

Qu’est-ce qui n’a pas marché se demanderont les plus jeunes. Connue comme étant l’une des associations estudiantines les plus perspicaces et virulentes qui soient, la Ligue Togolaise Des Droits des Étudiants revient de très loin. Après s’être fait torturer, violenter par les militaires lors de la dernière manifestation des étudiants, les membres et sympathisants de la LTDE semblent être perdus dans la masse. Leur appel au boycott des examens est tombé tout droit dans des oreilles de sourds. Ils n’ont donc pas gain de cause. Des allocations aux conditions de vie et d’étude, ce n’est pas la belle vie pour les étudiants. Foly SATCHIVI, le président de cette ligue et les siens suspendent leur revendication bien qu’aucune mesure de résolution n’ait été prise. Voici le communiqué de la LTDE
COMMUNIQUÉ

Les bourses et allocations de secours communément appelées tranches ont été instituées pour permettre aux étudiants, d’ailleurs majoritairement pauvre de faire face aux difficultés financières auxquelles ils sont confrontés.

Cependant, force est de constater, depuis des lustres, que ces tranches sont versées aux étudiants en dehors des périodes normales de cours et d’examens.

C’est ce constat qui a conduit la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE) à demander au gouvernement d’établir un calendrier précis de sortie des tranches et de sortir la troisième tranche avant le début des examens.

Tout en rappelant une fois encore au Ministre de l’enseignement Supérieur et à la Directrice de la DBS que c’est en ces périodes que les étudiants ont le plus besoin de leurs tranches, la LTDE invite les autorités compétentes à prouver leur bonne foi et leur volonté à œuvrer pour l’épanouissement et la réussite des étudiants en sortant la troisième tranche d’ici ce vendredi 21 juillet 2017.

Par ailleurs, la LTDE invite les banques à faire preuve d’honnêteté et d’intégrité en payant aux étudiants la totalité de leurs tranches.

Pour finir, la LTDE informe l’opinion qu’elle suspend momentanément toutes les actions revendicatives en cours afin de permettre aux autorités de réviser leurs positions et donne rendez-vous à tous les étudiants après les examens qu’ils ont volontairement accepté faire malgré le refus du gouvernement de satisfaire aux revendications posées.

LA LUTTE CONTINUE…

Fait à Lomé,le 19 juillet 2017

Le Président National,

Foly SATCHIVI

Publier un Commentaire