Politique

CAP 2015 a marché à Lomé pour réclamer les réformes

La marche annoncée par les leaders du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) a tenu ses promesses ce jeudi. Le bas-fond du collège Saint Joseph a effectivement servi de point de chute. Occasion pour les premiers responsables de cette coalition politique de l’opposition d’expliquer aux uns et aux autres le bien fondé de la mobilisation.
La présidente du CAP 2015, Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson en montant au créneau a dénoncé le manque de volonté criarde du gouvernement qui retarde les réformes. Elle a demandé à la population de rester confiants et de ne pas baisser les bras. Mme Johnson estime que le peuple aspire à une limitation du nombre de mandats présidentiels à deux (2) de cinq (5) ans chacun, un scrutin pour les élections présidentielles et législatives à deux (2) tours.
« C’est un avertissement que nous voulons donner. C’est la population qui a un message et nous ne sommes que des porte-voix des aspirations de cette population », a-t-elle laissé entendre. D’autres actions sont prévues dans les jours à venir.

Tous les ingrédients se mettent en place à en croire les militants pour faire comprendre à qui de droit que le Togo appartient à tous.

Jean-Pierre Fabre , le président de l’ANC a montré à la population qu’elle doit exiger les réformes. Ce n’est pas une menace, c’est un droit a t-il  dit. Selon JPF , les réformes se feront d’une manière ou d’une autre. Pour cela ils sont prêts à continuer ce combat jusqu’à ce que la volonté du peuple soit faite au grand bonheur de tous. Les militants ont dans une faîte ambiance vigoureuse approuvé les propos de leur président.

CAP 2015 , rappelons-le est un regroupement de cinq (5) partis politiques de l’opposition, à l’instar de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), le Pacte socialiste pour le renouveau (PSR), l’Union des démocrates-socialistes du Togo (UDS-Togo) et les Forces démocratiques socialistes (FDS).

 

Publier un Commentaire