Societé

Du nouveau dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara

La nouvelle est issue du mensuel d’informations de la Cour d’appel de Lomé, dénommé « Reflets du palais », n°43 en date du mois dernier. Dans cette parution, le Procureur de la République près le tribunal de Lomé, Blaise Essolisam Poyodi, a accepté situer les uns et les autres sur les affaires des incendies et en profite de donner des conseils utiles quant à l’usage qui est fait des réseaux sociaux.

M. Poyodi tout en reconnaissant la puissance des réseaux sociaux, fustige son mauvais usage par les internautes. Certains l’utilisent pour escroquer au moment où d’autres se cherchent des opportunités. « Des infractions se commettent par ces canaux, allant des atteintes aux biens (des escroqueries), aux atteintes à l’intimité ou à la vie privée des personnes en passant par le trouble à l’ordre public. Face à ces déviances, nous tenons à rappeler que certains comportements qui tombent sous le coup de la loi pénale, sont répréhensibles » note-t-on. « Faisons une utilisation saine et responsable de ces moyens de communication », a-t-il exhorté.

Quant à ce qui concerne les incendies des grands marchés de Kara et de Lomé remontant au mois de janvier 2013, le procureur a fait savoir que ce sujet n’est plus d’actualité. Cela se justifie par le fait que « depuis le mois de mai 2016, ce dossier qui est une procédure criminelle, a été transmis au Parquet général près la Cour d’appel de Lomé, suite à l’ordonnance de clôture du juge d’instruction, pour la suite de la procédure ».

Pour rappel, le Procureur de la République près le tribunal de Lomé intervient sur ce dossier pour la seconde fois. A chaque passage, son message a été toujours le même : « l’information est en phase d’être clôturée ». Même si la Justice ne souhaite plus revenir sur cette affaire, il faudra noter qu’au moins 8 personnes continuent de croupir en prison.

Publier un Commentaire