Développement

Togo : L’ONG Afrik’Arch au chevet des populations

L’ONG Afrik’Arch recherche environ 80 millions de francs CFA pour venir en aide aux populations défavorisées du Togo. Vue l’ampleur de la situation, elle organise le 18 août prochain un concert caritatif et le lendemain un dîner. Seront de la partie, des artistes confirmés de la musique aussi bien togolaise qu’internationale. Au  stade omnisports de Lomé, le concert caritatif connaîtra la participation des artistes comme Gogoligo, Jimi Hope, Senza du Togo, Mink’s du Cameroun, Wizboy du Nigeria, Michel Gohou et Digbeu de la Côte d’Ivoire et la liste est  longue .

Le lendemain, 19 août, un Dîner est prévu à l’hôtel Radisson  Blu, hôtel 2 février. A en croire les promoteurs, l’objectif poursuivi est de récolter des fonds pouvant permettre de réaliser un certain nombre de projets puis poser les premiers pas d’une future coopération entre l’ONG et les Organisateurs de la société civile de la place.

« Nous voulons construire un centre socio-communautaire  au village d’Alloum, doter le village d’Akata d’eau potable, d’un réseau électrique exclusivement alimenté par l’énergie solaire et enfin construire un centre socio-culturel  et sportif au village de Kpele Kponvi »,  a martelé Cyril Plassi, Président de l’ONG.

 » Nous sommes là pour dire à nos frères de la diaspora, que c’est le chemin à suivre, et que c’est à eux de venir en tant que privilégiés et filles et fils de ce pays, qui ont eu l’opportunité d’être aujourd’hui dans un autre pays, ils peuvent contribuer à créer des entreprises pour sortir un tant soit peu un certain nombre de nos frères du chômage, de la précarité qui existe un peu partout dans le monde » , a-t-il poursuivi.

Pour information, l’ONG Afrik’Arch est une ONG à but non lucratif  créée en 2011, sur l’initiative des jeunes diplômés et Chefs d’entreprises de la diaspora africaine résidant en France. Elle œuvre pour le mieux-vivre et le développement des communautés vulnérables en Afrique. Ses domaines d’intervention sont : l’éducation, le développement à la base, la santé, la jeunesse.

 

Publier un Commentaire