Réligion et Culture

Togo : Quand le jeune Richard Akomedji dessine Emmanuel Adebayor

Un artiste se reconnait par ses œuvres. Le jeune artiste togolais Richard Akomedji se démarque des autres par les portraits qu’il établi. Depuis sa plus tendre enfance, il a été un passionné des Beaux-Arts. Il prenait plaisir à dessiner à ces heures perdues. Et cela remonte aux années passées au cour primaire.
Aujourd’hui, le petit dessinateur s’érige étape par étape en maître de crayon. Mieux en maître de stylo ! Les coups de stylos qu’ils passent sur les feuilles sont admirés par des centaines d’internautes sur la Toile. En 2015, il a participé au festival Mine de crayon au Togo. Il rassure que ce pas lui a donné un vrai coup de pouce.
L’une de ces toutes dernières œuvres est un portrait de l’international togolais Emmanuel Adébayor fait rien qu’avec un stylo de couleur bleue. Il en a fait pour d’autres personnalités à l’instar de président de l’Université de Lomé, Prof Kokoroko. Sur son compte Facebook par exemple, les internautes n’hésitent pas à lui jeter des fleurs, à l’encourager, à l’entourer de compliments pour le travail qu’il fait. Certains vont même jusqu’à le traiter de « puissant » au moment où le jeune Richard reconnait que son talent provient de Dieu.
En terme de difficulté, Richard évoque le manque de matériels de travail tout comme la presque inexistence de soutiens financiers. « Je ne reçois quasiment pas d’aide de qui que ce soit mais il y a beaucoup de personnes qui m’encourage. Je n’ai pas véritablement commencé des œuvres, juste à cause des études, je reçois qu’a même des commandes de portrait ».
Ambitieux qu’il est, Richard Akomedji espère obtenir sa licence pour pouvoir se consacrer à sa passion. Parce que rassure-t-il, une fois son diplôme obtenu il se consacrera dans la mesure du possible à l’art, au portrait fait à partir de son stylo bleu. Et c’est là, que devra débuter sa carrière proprement dite.

Publier un Commentaire