Santé

Le ministre Mustapha Mijiyawa a procédé au lancement de la MILDA

Moustique

Le ministre de la santé et de la protection sociale, Mustapha Mijiyawa a procédé jeudi 21 septembre à Notsé (91,5 km de Lomé) au lancement de la campagne de distribution gratuite de Moustiquaires Imprégnées  d’insecticide de Longue Durée d’Action (MILDA) 2017. Cette cérémonie s’est tenue en présence des autorités locales, représentants diplomatiques, membres du gouvernement, représentants d’organismes internationaux.

Le Togo, à travers une telle initiative entend consolider et maintenir la couverture universelle en moustiquaires imprégnées selon le cycle de 3 ans recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé. Il s’agit de la troisième campagne du genre après celle de 2011 et 2014.

« Au Togo, plus d’un million de cas de paludisme sont enregistrés. D’un point de vue économique, le paludisme est responsable d’une perte supérieure à 1 % du Produit Intérieur Brut (PIB). On comprend alors la place qu’occupe la lutte contre cette maladie dans notre plan national de développement sanitaire ainsi que les diverses actions entreprises par le gouvernement togolais sous la houlette du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé » a déclaré, Mustapha Mijiyawa, le ministre de la santé et de la protection sociale.

 

Du  21 au 25 septembre sur l’étendue du territoire en l’occurrence les zones identifiées, le ministère de la santé et ses partenaires comptent distribuer 4770250 moustiquaires imprégnées. A la phase de dénombrement, le nombre de ménages s’élevait à plus de 2 500 000 et la population était  8 962 722 personnes.

 

« L’objectif de cette campagne, c’est de faire utiliser les moustiquaires par nos populations. Nous avons, avec l’appui des partenaires,  acheté des moustiquaires dont la texture est souple, celle qui est vraiment aimée par la population. Dans les rapports de la Banque Mondiale, le Togo a pu réduire la mortalité liée au paludisme à 40 % et puis la maladie elle-même est réduite de 40 % » a expliqué Dr Atcha-Oubou Tinah, le coordonnateur du Programme National de Lutte contre le Paludisme.

La moustiquaire doit être utilisée en tout temps et pas seulement en saison pluvieuse. Elle doit être utilisée en temps de chaleur puisque constituant une barrière qui empêche l’anophèle de piquer et de transmettre la maladie à l’homme poursuit Dr Atcha-Oubou Tinah.

Une chose est de distribuer les moustiquaires, une autre est de les utiliser à bon escient. Au-delà, les actions doivent être suivies. En termes de suivi, « Against Malaria  Foundation qui a accompagné le Togo à avoir 50 % des moustiquaires a recruté une ONG qui va faire le suivi de l’utilisation. L’ONG ira dans les ménages pour voir si vraiment la population utilisent effectivement les moustiquaires qu’on aura à leur donner » rassure Dr Atcha-Oubou Tinah.

 

Publier un Commentaire