Santé

Crise au Togo : L’OMS et la CICR à la rescousse des blessés?

Les divers événements qui se sont succédés au Togo ces dernières semaines ne sont pas que d’ordre politique avec des conséquences politiciennes allant du référendum au dialogue. Des citoyens aussi ont été touchés au point où cela est devenu un problème de santé, de société. Des blessés ont été enregistrés en nombre sur toute l’étendue du territoire et tout le monde n’a pas les moyens de suivre à la lettre les prescriptions des médecins. Face à l’augmentation du nombre de blessés et à l’insuffisance des moyens en place, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) lance un appel à certains organismes internationaux pour venir prêter main forte aux populations togolaises. Lisez plutôt !

État d’indigence, de misère, de malheur et de précarité des blessés et des victimes des actes de violence lors des dernières manifestations politiques au Togo : Le MMLK appelle le Comité international de la croix rouge( Cicr ) et l ‘Organisation mondiale de la santé ( Oms ) pour une assistance médicale d’urgence.

Le Mouvement Martin Luther King s’indigne de l’état d’isolement et d’abandon dans lesquels croupissent les blessés et les victimes des actes de violence et de barbarie qui sont commis sur les citoyens depuis le 19 août dernier et lance un cri de détresse aux organisations internationales dont le Cicr et l’Oms en vue de sauver les vies humaines.

En effet, ces personnes de tous âges, blessés par balles ou par armes blanches dont la plupart sont soignées par leurs propres moyens financiers dès les premiers jours ou par la générosité, la solidarité des voisins et des agents de santé, sont désormais dans l’impossibilité de poursuivre les traitements. Les centres publics de santé n’étant pas suffisamment équipés et dont les soins ne sont pas gratuits, seuls quelques rares cas ont été pris en charge pour raison humanitaire.

Mais ceux qui veulent être rapidement guéris de leurs blessures pour éviter le pire, se sont orientés vers les établissements privés de santé où les coûts sont faramineux, ce dont plusieurs ne sont pas capables. Du coup, les victimes visitées ou reçus au téléphone, sont toujours en état de désolation et d’inquiétude pour avoir été détourné de toute attention des pouvoirs publics. Alors qu’il leur faut un secours et une assistance dans les meilleurs délais pour éviter que d’autres encore ne décèdent sous le coup de leurs blessures vu que certains cas se sont aggravés surtout à la tête, à l’abdomen et au rein.

Le MMLK tient à féliciter les organisations de défense des droits de l’homme notamment la LTDH, REJAAD, ASVITTO , Solidarité planétaire pour la qualité de leur travail sur le terrain ,les autres organisations de la société civile, les partis politiques et le corps médical pour leur diligence dans les centres publics et privés de santé dans lesquels les blessés ont été admis.

Après avoir analysé la gravité de la situation, vu l’état critique des blessés, il urge des actions humanitaires et il faut agir pour toute fin utile. Pour ce faire, le MMLK lance un appel pressant au Cicr et à l’Oms pour secourir ces vies en détresse.

Le président,

Pasteur Edoh Komi

Publier un Commentaire