Jeunesse et emploi

Le CNJ et le CJD pour une action concertée en faveur de la paix

Une atmosphère de paix fera le bonheur de tout le peuple togolais. Les commerçants pourront facilement faire leurs affaires, les élèves et étudiants reprendront aisément le chemin de l’école et la vie reprendra son cours normal. C’est en substance le message que lance à nouveau le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et le Conseil National de la Jeunesse (CNJ). Ces mouvements frères ont décidé depuis le début de la crise socio-politique qui gangrène le Togo, de se mettre ensemble pour anticiper sur le pire.

Mercredi à Lomé, ces deux mouvements de jeunes se sont encore appesantis sur le côté sensibilisation avec en toile de fond,  la non-violence. La rencontre a été faite d’échange et de partage autour du thème« regard sur l’actualité politique récente au Togo : bilan des activités du CJD et CNJ-avis et propositions ». Ce fut un moyen pour ces acteurs de  convier les uns et les autres  à la préservation d’un climat apaisé par quelque moyen que ce soit.

A en croire le CJD et le CNJ, la jeunesse a un  rôle primordiale. Constant Lemou du CJD  parle d’un bilan satisfaisant entre leurs deux associations. Raison de plus pour dire que les jeunes ont pris conscience de l’importance de la tolérance, du dialogue et tout ce qui va avec. « C’est un bilan positif pour nous. Nous avons constaté que nos sorties ont beaucoup impacté sur la jeunesse consciente qui a su ne pas se laisser manipuler par n’importe quel parti politique » a-t-il constaté.

« La jeunesse togolaise n’acceptera aucune tentative ou forme anticonstitutionnelle de prise de pouvoir dans notre pays. Elle souhaite que les autorités politico-administratives légales de notre pays prennent des mesures sécuritaires exceptionnelles pour interdire tous actes de vandalisme et d’anarchisme », précise une déclaration de circonstance. Le cap sera bientôt mis sur les autres localités du pays.

 

Publier un Commentaire