Agri - Environnement

Togo : L’association Worldwide-France apporte son expertise aux entrepreneurs agricoles

L’association franco-togolaise, Worldwide-France à travers son président Gabriel Anato a organisé samedi dernier une séance d’échange avec les acteurs agricoles du Togo. Dans un hôtel de Lomé ce samedi, une trentaine d’entrepreneurs agricoles ont pris part à une rencontre de partage et d’échange autour des meilleures techniques d’optimisation des rendements agricoles et pastoraux.

Une chose est d’avoir un champ, une autre est d’en prendre soin, de savoir les éléments nutritifs dont a besoin le sol afin de ne pas verser dans l’utilisation abusive des engrais chimiques. De même pour l’élevage, avoir des lapins, poules et autres animaux  n’est pas une fin en soi mais savoir les nourrir, les fournir les aliments qu’il faut s’avère nécessaire.

C’est en substance ces astuces simples mais efficaces à en croire les pratiquants qui ont été donnés aux participants. Le  domaine de l’agriculture, l’élevage, le traitement des animaux, la question de la nutrition animale ont été passées au peigne fin.

Dans la pratique, il s’est agi du traitement à faire aux semences. Gabriel Anato, le formateur a évoqué le traitement à l’eau chaude que peuvent faire les agriculteurs sur les semences comme le maïs ou encore les boutures de manioc.

Des photos ont été projetées à l’assistance qui a eu à mettre la différence entre les cultures traitées ou non. La conclusion donne ceci : les semences ayant subies de traitement se développent mieux et rapidement que celles qui ne le sont pas. Les agriculteurs dans ce cas n’ont pas forcément eu recours à des engrais chimiques.

« Pour avoir un bon rendement, il faut une bonne semence » a conseillé M. Anato.  Et d’ajouter : « Au cours de la formation, nous avons parlé essentiellement du  traitement de semence comme étant un  gain de temps et une technique permettant de se  débarrasser des parasites ou des maladies futures de la semence. L’utilisation du charbon  végétal  sert à nourrir les animaux et la plante ortie pour les engraisser. L’ortie est un herbicide activateur de croissance, médicaments, désherbant etc ». Pour l’initiateur, l’important est de faire adopter sans crainte ces nouvelles méthodes au plus grand nombre afin de répondre aux besoins du marché.

Quant à l’élevage, la vaccination des animaux, la mise en place d’un enclos digne de ce nom sont des astuces non-négligeables. Pour cela, les éleveurs ont été conviés à faire feu de tout bois pour maitriser le minimum qu’il faut pour apporter les premiers soins à leurs animaux avant même de penser à un vétérinaire.  Cette formation a été couronnée par une visite de terrain faite de fauchage des mauvaises herbes avec à la clé  l’apprentissage de l’utilisation de la faux. A cela s’est ajoutée  une formation sur la castration de porc.

L’initiative, loin de s’arrêter là fera plutôt le tour de l’Afrique avec pour prochaine destination le Bénin.

 

Publier un Commentaire