Agri - Environnement

FAMETA: Une ferme agricole moderne Egypto-Togolaise d’Abatchang

L’agriculture togolaise contribue à plus de 38 % à la formation du PIB national et occupe 65 % de la population active. Malgré ces chiffres qui devraient normalement encourager, les problèmes de malnutrition, de sous-alimentation pour ne citer que ceux-là persistent et font chaque année des victimes de tout genre. Une telle situation n’arrange en rien le Togo qui la plupart du temps est sollicité pour approvisionner d’autres pays de la sous-région plus fragiles à la sécheresse et au climat sec.

Le temps passe et les initiatives naissent. La dernière en date est le lancement des travaux de construction d’une ferme agricole moderne, fruit de la coopération égypto-togolaise à Lama-Tessi , préfecture de Tchaoudjo, (nord du Togo). Blé, maïs, riz, soja et des vaches laitières sont entre autres les produits qui seront mis à la disposition des consommateurs.
Samedi dernier, le Chef de l’État, Faure Gnassingbé a lancé les travaux de la « ferme agricole moderne égypto-togolaise d’Abatchang (FAMETA) ». La cérémonie s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur d’Egypte au Togo, Mohamed Sherif et Maher El-Maghrabi, Directeur exécutif du projet égyptien des fermes modèles.
Au total 1 milliard de FCFA a été mobilisé conjointement par l’Égypte et le Togo. Les deux pays entretiennent déjà une bonne coopération qui ne cesse d’être renforcée pour l’épanouissement de leur populations respectives.

La FAMETA est une ferme moderne sur une superficie de 150 hectares dotée d’infrastructures agro-pastorales, d’aménagements hydro-agricoles et d’aquaculture, de zone d’expérimentation et de production végétale. Elle mettra l’accent sur la recherche, l’amélioration de la productivité agricole et la formation des producteurs et agents de vulgarisation. A cela vont s’ajouter des unités de transformation telles que l’huilerie, la fromagerie et la laiterie.
A se fier aux propos de M. Maher El-Maghrabi, son pays est toujours disposé à apporter sa modeste contribution pour l’évolution de l’agriculture .

« Nous subventionnons l’installation de fermes afin de garantir l’autosuffisance alimentaire des pays partenaires de l’Egypte », a souligné le Directeur exécutif du projet égyptien des fermes modèles au ministère égyptien de l’Agriculture.

 

 

Publier un Commentaire