Economie

Le fonds GARI aura un nouveau siège à Lomé

Simple coup de pioche et c’est le début des travaux de construction du nouveau siège devant abriter le Fonds de Garantie de Financement des Investissements privés en Afrique de l’ouest (GARI) désormais membre de Africa, Guarantee Fund, (AGF).

La pose de la première pierre de ce siège qui est de surcroît celui de l’Africa Guarantee Fund Ouest Africa s’est faite le week-end dernier par le Premier ministre togolais Komi Sélom Klassou avec à ses côtés plusieurs membres du gouvernement.

Pour le président du Conseil d’administration du Fonds GARI et CEO d’AGF, Félix Bikpo, la capitale Lomé s’est révélée comme une plaque tournante et mobile de la finance internationale. Ce qui se justifie par la présence de plusieurs institutions financières. Autrement dit, Lomé est un pôle attractif qui prouve à plus d’un titre son dynamisme.
« Ici il sera construit un siège qui répond totalement aux normes de l’économie vert », a-t-il ajouté.

De son côté, le Directeur Général du Fonds de garantie des investissements privés en Afrique de l’ouest (GARI), Franck Adjagba a laissé entendre que sa structure est en passe de muter vers une étape importante de son développement. Ce qui passe par l’acquisition d’une part majoritaire du fonds GARI par AGF à plus de 80 %.

Ce nouveau siège va donc aider le groupe financier à renforcer sa présence en Afrique de l’Ouest pour continuer à œuvrer pour le développement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) puis Petites et Moyennes Industries (PMI).

Le Fonds de Garantie des Investissements Privés en Afrique de l’Ouest (Fonds GARI) a été créé en décembre 1994 par les organismes de développement internationaux, réunissant des banques commerciales et des établissements financiers implantés dans la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Son ambition est de faciliter l’accès des entreprises privées de la région aux financements à moyen et long terme.

 

Publier un Commentaire