Développement

Le Togo est un pays qui fait d’énormes efforts

Le Togo fait des efforts louables dans le cadre du programme d’Action d’Istanbul (PAI) en faveur des pays les moins avancés. 5 ans après sa mise en œuvre, les parties prenantes se sont retrouvées ce mardi en atelier à Lomé afin d’évaluer, d’échanger et de partager les leçons tirées. Le programme couvre la décennie 2011-2020.

C’était lors de la quatrième conférence des Nations Unies pour les PMA à Istanbul e, Turquie (mai 2011) que ce programme a vu le jour. En effet, il aide chaque pays « à surmonter les problèmes structurels rencontrés afin d’éradiquer la pauvreté, d’atteindre les objectifs de développement et de sortir de cette catégorie », a rappelé en début d’atelier, le représentant du ministre de la planification du développement.

Des efforts encourageants mais insuffisants

La volonté du Togo de tendre vers l’émergence passe par un certain nombre d’initiatives parmi lesquelles la rénovation de l’aéroport international de Lomé, la construction d’un troisième quai au Port Autonome de Lomé (PAL), la mise en place du guichet unique au niveau des frontières et services étatiques, la construction de routes , la croissance de la production dans le secteur agricole,
entre autres. Selon les explications du Directeur Général de la mobilisation de l’aide et du partenariat au sein du ministère de la planification du développement , Awade Essobozou, il est vrai que des réalisations se font au quotidien. Mais cela ne suffit pas raison pour laquelle l’État et ses partenaires doivent revoir leurs copies pour avoir de bonnes notes et permettre aux populations de vivre de façon paisible avec ne serait-ce que le minimum vital.

« Le Togo tout comme les autres pays moins avancés font des efforts. Aujourd’hui, nous avons décidé de présenter le rapport des années de mise en œuvre du programme aux différents acteurs concernés. Le Togo fait d’énormes progrès dans l’agriculture, l’énergie, l’eau, les infrastructures, des télécoms mais cela reste insuffisants ».

Pour rejoindre le rang des pays émergeant, le Togo devra accélérer la mise en œuvre du PAI à travers d’autres actions en capitalisant sur les expériences des années écoulées.

 

Publier un Commentaire