Economie

Nord-Togo : Le litre d’essence est monté à 1200 F

Les rumeurs courent depuis quelques semaines déjà : le prix du litre d’essence serait monté à 1200 F. Beaucoup ont pensé à une fausse information alors que ce n’est pas le cas. La Ligue Togolaise des Consommateurs (LCT) vient de confirmer cette information en début de semaine.

Pour elle, il y a de quoi s’inquiéter car la situation actuelle relève d’une pénurie.

Selon des informations qui nous sont parvenues de l’association présidée par Emmanuel Sogadji, la pénurie existe bel et bien. Elle sévit dans la localité de Sotouboua et tout le grand-nord du pays.

« Aujourd’hui, si nous assistons à une certaine pénurie, cela veut dire que la thèse que nous avons toujours avancée, suivant laquelle la contrebande sert plus de 40% en termes des besoins en carburant sur le territoire national est vraie. Les stations ne servent qu’une infirme partie parce que n’étant implantées qu’à certains endroits du pays, notamment dans les grandes villes », a déclaré M. Sogadji.

Pour la LCT, il ne sert à rien de vouloir toujours poursuivre et pourchasser les vendeurs de carburants dits «illicites ». Cette vente, quoi qu’il en soit permet de desservir les zones difficiles d’accès. Il faut aussi penser à l’aspect pouvoir d’achat des populations. Une chose est plus que sûr, tout le monde n’a pas les moyens sinon la possibilité de s’approvisionner dans les stations. La majeure partie des conducteurs prennent le chemin de l’essence de contrebande, qui il faut le reconnaître fait autant de mal que de bien.

Dans un tel contexte et vue l’urgence de la situation, l’association de défense des consommateurs demande au ministère du commerce et du secteur privé ainsi que ses partenaires de régler ce problème au plus vite. Elle souhaite les convier à engager des discussions avec les sociétés de distribution de carburant afin de voir comment mieux servir les consommateurs.

 

 

 

Publier un Commentaire