Santé

CHR d’Atakpamé : Approche contractuelle étendue

Le président togolais Faure Gnassingbé s’est rendu mercredi à Atakpamé (région des plateaux) pour faire le suivi de l’approche contractuelle dans les formations sanitaires du pays. Ce mécanisme mis en œuvre par l’État consiste à confier la gestion des hôpitaux publics à d’autres structures afin d’améliorer la qualité et la rapidité des prestations.

Dans ce cas, l’État prend tout à sa charge. La structure gestionnaire ne dépense rien. La contractualisation est basée sur une délégation de gestion à une entité non étatique chargée de mettre en place des outils et des mécanismes d’une gestion orthodoxe, participative et inclusive. Elle comporte sept axes stratégiques : la gestion des ressources humaines; la gestion financière; la gestion des pharmacies ; l’amélioration de la satisfaction des patients ; le renforcement du plateau technique ; l’amélioration de la prise en charge des indigents ; l’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement.

Il y a 6 mois, le ministre de la santé , Moustapha Mijiyawa lançait au Centre Hospitalier Régional (CHR) la phase pilote de l’approche contractuelle. Ces mesures sont à placer sous le sceau du mandat social du président de la Republique. Ce centre hospitalier est un établissement public datant de l’époque coloniale.
« Grâce à l’approche contractuelle dont vous êtes le visionnaire et l’initiateur, le CHR d’Atakpamé se réjouit de cette aventure car la rationalisation des ressources et la transparence financière sont au rendez-vous », a déclaré, Adjonou Kasségné, chef de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé.

Selon les explications du ministre de la santé, Moustapha Mijiyawa, l’approche contractuelle a permis à cet hôpital de payer sur fond propre les salaires des 120 agents qui y travaillent, d’acquérir des matériels de travail à l’instar des brancards, des microscopes et ordinateurs. A cela s’ajoute le taux de fréquentation, une augmentation des recettes de 35 % y compris l’aménagement du cadre de travail.

 

De même dans le cadre du PUDC (Programme d’urgence de Développement Communautaire) , 100 motos, 5 ambulances et 10 véhicules de liaison 4*4 ont été remis aux responsables du CHR d’Atakpamé par le Chef de l’État.

Publier un Commentaire