Economie

La Foire de Lomé s’est clôturée sur une note de satisfaction

Beaucoup d’observateurs ont longtemps pensé que la 14ème Foire Internationale de Lomé ne pouvait ni se tenir ni faire tâche d’huile. Et pourtant du 24 novembre dernier au 11 décembre la Foire a bel et bien eu lieu et a réussi à drainer du monde malgré la crise sociopolitique qui secoue le Togo. Depuis le 19 août dernier, le Togo traverse une crise politique aux conséquences non-négligeables. Au moment où la plupart des Togolais pensaient que les manifestations de rue seront un frein de taille à la bonne tenue de la Foire de Lomé, les organisateurs se félicitent plutôt d’un bilan positif.

Cette fête foraine devenue un événement annuel et incontournable s’est étalée sur 17 jours avec la participation de 1000 exposants. Au total, 266 894 visiteurs ont sillonné le Centre Togolais des Expositions et Foires (CETEF) de Lomé. Pour la seule journée du dimanche 10 décembre c’est-à-dire la veille de la clôture, 61 000 visiteurs ont été enregistrés.
« Tout ce que nous pouvons retenir, c’est la grande satisfaction de l’avoir organisé dans de très bonnes conditions. Ce n’était pas évident, on aurait eu zéro chiffre à tous les niveaux : exposants et visiteurs. Dieu merci on a tenu cette rencontre » s’est réjoui Johnson Kueku-Banka, le Directeur du CETEF.

Pour lui, il y a plusieurs raisons qui justifient le succès inespéré de cette foire dont les débuts remontent aux années 1985. « Le bilan est fort satisfaisant et c’est aussi l’occasion de remercier tous les sponsors, les exposants, les participants et tous ceux qui, de près ou de loin ont concouru à l’aboutissement de cette 14ème édition », a poursuivi le Directeur du CETEF.

Selon les organisateurs, environ 70 promesses de contrats ont été signées sur 355 rencontres B to B. Même si l’objectif de départ qui est d’accueillir 100 000 visiteurs n’a pas pu être atteint, il faut reconnaitre que des efforts ont été faits pour gagner la confiance des autres pays participants comme l’Egypte, le Mali, le Niger, entre autres.

 

Publier un Commentaire