Développement

L’entreprise sociale Alaffia inaugure son siège à Lomé

Le Président Directeur Général d’Alaffia, M. Olowo-n’jo Tchala

La société Alaffia a inauguré ce mardi 19 novembre dans le quartier Baguida , son siège de Lomé après celui de Sokodé.  Cette cérémonie a connu la participation de plusieurs personnalités parmi lesquelles l’ambassadeur des États-Unis au Togo, David Gilmour , la représentante du ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, Mme Gbadamassi Mivedor, l’ambassadeur de la République de France au Togo, Marc Vizy, des garants des us  et coutumes que sont les chefs traditionnels et d’autres invités.

Le Président Directeur Général d’Alaffia, M. Olowo-n’jo Tchala a tenu à remercier les autorités pour leurs présences et témoigner sa reconnaissance à l’endroit des uns et des autres pour leurs diverses contributions à l’édification de ce joyau. Il a par ailleurs remercié les groupements de producteurs qui constituent un maillon incontournable de la chaine de valeur de la société Alaffia.

Ambassadeur des USA, David Gilmour

La ministre Victoire Dogbé, a à travers sa représentante jeter des fleurs aux responsables d’Alaffia pour leur engagement aux côtés des populations à la base et leurs apports muliformes au développement socioéconomique du Togo. Elle a réitéré la disponibilité de son ministère à accompagner leurs actions pour le plus grand bonheur des populations.

Ce nouveau siège est composé de bureaux, d’une boutique d’exposition-vente des produits d’Alaffia, et d’un centre culturel pour valoriser et promouvoir la culture togolaise.

La société Alaffia évolue depuis 2003 dans la production de produits cosmétiques à base de produits locaux tels que le Karité, le ricin, la noix de coco et le Moringa. Sa particularité est l’implémentation du social business qui exige de l’entreprise un accompagnement permanent pour  le progrès des communautés à travers la mise en valeur de leurs ressources locales.

 

Et le volet humanitaire… 

L’entreprise ne s’est pas arrêtée à ses activités lucratives. Elle développe plutôt par le biais de l’ONG Alaffia un volet humanitaire. Ceci permet aux populations d’avoir une partie des revenues issues des ventes sous forme d’assistance sanitaire notamment  pour les femmes et les enfants.

A ce jour, Alaffia collabore avec près de  700 employés , plus de 11000 collecteurs et producteurs dans plusieurs zones d’intervention à l’instar de Dapaong, Sokodé, Blitta, Aneho au Togo et même Borga au Ghana.

 

Publier un Commentaire