Education

Togo : Encore une semaine de grève dans le secteur éducatif

Si l’éducation est le pivot d’une Nation et la garantie d’une relève digne de ce nom, cela signifie que tous ceux qui y contribuent ont une lourde responsabilité vis-à-vis de la jeune génération. Au Togo,  les problèmes entre Etat et enseignants semblent ne pas se terminer de sitôt. Chaque semaine désormais, c’est les mêmes revendications qui poussent les enseignants à ne pas faire leur travail. Statut particulier, cas des enseignants volontaires et la liste s’allonge.

Les élèves sont laissés pour compte. Ils ne font ni cours ni évaluation et l’année risque d’être plus que « blanche » si le statu quo vient â s’ériger en règle universelle. Dans ces conditions, il sera difficile d’organiser dans les normes les compositions de 1er , 2ème et 3ème trimestre. Et après des examens officiels suivront dans ces conditions. A qui la faute ? Sans doute aux deux parties sans aménité.
Dans tout ceci, les plus gros perdants sont les élèves. Nous vous le disions avant la rentrée à travers une série d’articles sur notre site, la rentrée scolaire sur fond de grève n’arrangera personne. Et c’est justement ce qui se fait tous les jours sans qu’aucun acteur ne soit à même de trouver une solution durable.
Trois (3) jours de grève sont encore annoncés à travers un communiqué des enseignants dont copie nous est parvenue.

APPEL A UNE NOUVELLE RECONDUCTION DE LA GREVE

Camarades, répondant à l’un des points de notre plate-forme revendicative, le Gouvernement vient de nous remettre une copie du Statut Particulier, nous avons pris acte, reste à l’analyser. Cependant les autres points sont restés sans solutions notamment le point sur l’ouverture des négociations pour la fixation du taux correspondant aux primes et indemnités et de sa date d’effet. Par conséquent, nous vous appelons à une nouvelle reconduction du mouvement de grève le mardi l2,le mercredi 13 et le jeudi 14 Décembre2017.
NB : Les évaluations de ces périodes seront boycottées.

Fait à Lomé le 11 décembre 2017.

Publier un Commentaire