Développement

Togo : La SCAPE fait une progression satisfaisante

 
Le premier ministre Komi Selom Klassou a présidé mardi les travaux de la session 2017 du Conseil National de Pilotage des Politiques de Développement (CNPPD).  La séance de travail a été consacrée à la revue annuelle de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) de l’année 2016. 
 
Cette politique mise en œuvre par l’Etat et ses partenaires techniques et financiers vise à résorber le taux de chômage, à construire et réhabiliter des forages et infrastructures de base afin de répondre aux besoins prioritaires des populations. Elle est aussi orientée vers l’amélioration de la connectivité, l’augmentation remarquable des productions agricoles, l’emploi des jeunes et la mise en place d’un favorable climat des affaires.
 
Les parties prenantes ont passé au peigne fin les recommandations antérieures en vue de réorienter les actions futures. Le cadre macroéconomique est resté stable malgré un fléchissement de 0,4 point de pourcentage soit 5,1 % en 2016 contre 5,5 en 2015.Le taux d’investissement global s’est amélioré pour s’établir à 27 % en 2016 contre  25,9 % en 2015. A cela s’ajoute le crédit à l’économie rapporté nominal qui passe de 36,6 % en 2015 pour atteindre 40,2 % en 2016.
 
La Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) est fondée sur cinq principaux axes à savoir le développement à fort potentiel de croissance, le renforcement des infrastructures économiques, le développement du capital humain, la protection sociale et l’emploi, le renforcement de la gouvernance et la promotion du développement participatif, durable et équilibré.
 
«  Les niveaux de réalisation des indicateurs de performance indiquent des avancées en matière de production agricole, de développement de l’artisanat et des services. A la faveur d’une campagne agricole globalement satisfaisante, les besoins nationaux en produits céréaliers sont couverts à 110 % par la production locale contre 106 % en 2015 », a souligné le Selom Klassou.
Il a mis l’accent sur la poursuite des grands travaux favorisant l’accroissement des trafics de passagers de 9,2 % de 2015 à 2016. Le Togo s’est donc positionné comme une destination privilégiée pour les rencontres de haut niveau. De même, le pays compte devenir un hub logistique à travers le port autonome de Lomé, son aéroport moderne.
L’ambition du gouvernement de faire passer le taux d’électrification actuel de 7 % à 40 % à travers le projet présidentiel « Cizo » lancé le week-end dernier  fait partie des mesures d’électrification nationale en destination des zones rurales. 
Le taux de pénétration de la téléphonie fixe et mobile est passé de 70,4 % en 2015 à 77,6 % en 2016 dans le cadre de la Scape.
 
« Notre pays est actuellement à la croisé des chemins dans l’accélération de son développement. L’ambition du Gouvernement est de faire du Togo un hub logistique central, un centre d’affaires dans la sous-région et un pôle de développement des agropoles basés sur la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles », s’est réjoui le premier ministre.
 
Selom Klassou a salué l’engagement des différents partenaires techniques et financiers dans la concrétisation des programmes de développement.

Publier un Commentaire