Développement

Togo : Le PDC Plus affiche des résultats satisfaisants

Mme Victoire DOGBE, Ministre du développement à la Base (Togo)

Le Projet de développement communautaire et des filets sociaux est arrivé à son terme depuis le mois de juillet. Il cède sa place au bilan avant de parler de nouveaux projets. Ce vendredi, un atelier d’achèvement du projet a été organisé dans un hôtel de Lomé.

Le ministre du développement à la base, Mme Victoire Dogbe (Photo), des ambassadeurs, députés, chefs traditionnels, représentants de la Banque Mondiale et d’autres institutions internationales ont fait le déplacement pour suivre la présentation sommaire du rapport de ces 5 années d’activités.
Le PDC plus représente un des plus grands projets financés par la Banque Mondiale. A travers les différentes actions entreprises, les parties prenantes visent l’élargissement de l’accès des communautés aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filets de protection sociale.

Des réalisations

Plusieurs réalisations dans les cantons identifiés comme très pauvres ont été faites sur le terrain. Au total 121 bâtiments scolaires, 370 salles de classes ,23 bâtiments de soin de santé, 73 forages, 6 ouvrages de franchissement, 9 hangars de marché et 4 centres de formation ont été construites.

Sur d’autres volets, le projet a permis de venir à bout un tant soit peu au problème de malnutrition dans les écoles. Dans ce sens, c’est un total de 22 304 960 repas chauds qui ont été servis à 8 9 867 élèves. Il s’agit ici d’améliorer l’état nutritionnel des écoliers des zones vulnérables du Togo.
Autre réalisation pas des moindres : le transfert monétaire. Il consiste à apporter un appui nutritionnel, cette fois-ci aux enfants de 0 à 24 mois, de 25 à 29 mois ainsi qu’aux femmes enceintes d’au moins trois mois. De façon concrète, chaque femme reçoit une somme de 5000 F par mois pour enrichir la ration alimentaire de son enfant.

De même, des emplois temporaires ont été créés aux populations à travers la sous composante du PDC plus que constituent les travaux publics à haute intensité de main d’œuvre. Une forme de travaux d’intérêt publics mais rémunérés afin de participer à la création de richesse dans ces milieux pauvres.

Le PDC plus est financé par l’Etat togolais et la Banque Mondiale pour un montant de près de 14 milliards F CFA. Il laisse sa place à deux nouveaux projets que sont : le Projet de filets sociaux et des services de base et projet d’opportunités d’emplois pour les jeunes vulnérables. Deux projets qui pèsent 24 milliards de F CFA et entièrement financés par la Banque Mondiale sous forme de don.

 

 

Publier un Commentaire