Agri - Environnement

Togo : Un nouvel élan pour le PNIASAN

Un atelier de deux jours a été ouvert ce lundi 11 Décembre à Lomé pour la validation du Programme National d’investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnel (PNIASAN) 2017-2026. Les parties prenantes à savoir les acteurs du secteur agricole n’ont pas manqué ce rendez-vous dont l’importance n’est plus à démontrer.
Les partenaires financiers du Togo ont accepté de financer à hauteur de 750 milliards de FCFA ce programme couvrant les dix (10) prochaines années.
Le présent atelier a pour principal objectif de faire valider au niveau national avec tous les acteurs impliqués le document du programme National d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et Nutritionnelle pour la période 2017-2026. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le premier ministre togolais Komi Selom Klassou.

La nécessité de l’agriculture n’est plus à démontrer. Déjà au mois d’avril, des organisations paysannes se sont rassemblées autour de la professionnalisation des exploitations familiales, la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo.

Par ailleurs, un projet de plan d’investissement a été au centre d’une pré -validation dans les cinq régions économiques du Togo par les acteurs à la base du secteur agricole.
Quoi qu’il en soit, il est attendu du PNIASAN, l’amélioration de l’organisation de l’espace agricole et des filières, la productivité, la production et la valorisation des produits dans les filières agricoles.

En sus de cela, on note l’amélioration de l’accès à l’alimentation, la nutrition et la résilience des populations vulnérables et surtout les gouvernances et les mécanismes de financement du secteur agricole et agroalimentaire.

Selon les chiffres avancés, 38 % représente la part de l’agriculture dans la formation du PIB, 15 %, la part de l’agriculture dans les exportations. De plus, 65 % de la population évolue dans le secteur agricole et l’agriculture contribue à 70 % à la croissance économique du Togo.

La semaine dernière, le président Faure Gnassingbé a lancé les travaux de construction d’un centre de formation en agriculture et aquaculture.

 

 

Publier un Commentaire