Politique

Togo : Le HCRRUN doit être dissout selon Nathaniel Olympio

Nathaniel Olympio, le Président par intérim du Parti des Togolais n’est pas sur la même longueur d’onde que les autorités togolaise. Il trouve que leurs différentes initiatives prétendant réconcilier les Togolais ne méritent pas qu’on leur accorde du crédit. Se prononçant ce mercredi 12 Juillet sur l’actualité nationale, il a tout simplement demandé la dissolution du Haut-Commissariat pour le Renforcement de la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN).

« Je crois savoir que Mme Awa Nana s’était prononcée récemment sur la possibilité d’une démission, si elle n’arrivait pas à obtenir les moyens de son travail. Alors qu’est-ce qu’elle a pu obtenir pour qu’aujourd’hui, elle soit toujours en place ? Est-ce que des milliards qui ont été débloqués sont suffisants pour satisfaire les objectifs poursuivis par le HCRRUN? Est-ce que le HCRRUN a donné la possibilité aux victimes d’identifier les auteurs de leurs atrocités ? Nous n’avons pas tout cela donc le HCRRUN ne remplit pas la mission qu’on lui a confiée. Il faut donc de mon point de vue, que Mme Awa Nana rende le tablier. Le HCRRUN doit être dissout pour qu’on mette en place l’organe le plus adapté à donner satisfaction au peuple togolais », commente Nathaniel Olympio.
Il soutient que l’institution ne répond pas à la mission qui lui est confiée. Raison pour laquelle sa présidente ne devrait plus continuer ce travail. Le HCRRUN, même si elle émane de l’Accord Politique Globale (APG) est aujourd’hui « un instrument de fraude morale » et de « fraude intellectuelle ».
Occasion pour M. Olimpio de se prononcer sur les problèmes survenus lors d’un atelier du parti au Nord du pays, l’élection de Faure Gnassingbé à la tête de la CEDEAO, l’unicité d’action entre le groupe des six et CAP 2015 sur les réformes et la décentralisation.
Décidément, la réconciliation au Togo est un sujet qui fait dire tout à tout le monde.

 

Publier un Commentaire