Exif_JPEG_420

Une trentaine de cadres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) est en renforcement de capacités sur les techniques d’enquête et d’instruction en matière de concurrence à Lomé. Plusieurs délégations participent à cet atelier qui couvre la période du 22 au 26 janvier 2018.

Les principaux objectifs poursuivis par l’UEMOA sont entre autres de garantir un marché régional sain en termes de concurrence à travers les enquêtes des cadres à qui cette mission est confiée. La Commission compte ainsi créer au sein des Etats membres un marché commun à travers l’institution des règles communes de concurrence applicables aux entreprises.  La finalité n’est rien d’autre que de parvenir à une ouverture des marchés qui offre de nouvelles et multiples opportunités de création d’emplois et de richesses dans les différents pays de l’Union.

Cet atelier selon   Bamana Baroma, Secrétaire Générale du ministère du commerce et de la promotion du secteur privé, est d’une importance capitale surtout du point de vue de la qualité des formations qui y seront données. « Compte tenu de l’importance de cette rencontre, j’invite les uns et les autres à saisir cette opportunité pour approfondir vos réflexions sur ces questions d’intérêt commun pour la construction d’un véritable marché commun sous-régional », a-t-il encouragé.

De façon spécifique, au cours de ces 5 jours de formation dans la capitale togolaise, les participants vont se rappeler les pratiques anticoncurrentielles interdites et la répartition des compétences entre les structures nationales et la Commisssion de l’UEMOA ; examiner les différentes phases d’une enquête de concurrence ; s’approprier la notion d’instruction en matière de concurrence ansi que les exigences et principes qui gouvernent une instruction. Par ailleurs, ils  se pencheront sur les indications pour la rédaction et le plan type d’une communication de griefs ; la fourniture des indications pour la réalisation d’une audition des parties et le type de contenu de projet de décision.

A noter que cette formation a reçu l’appui de l’Union Européenne à travers la Projet d’Appui à l’Intégration de l’Economie Régionale et au Commerce (IERC).

 

 

Topics #UEMOA