Le développement de la route souvent présenté comme la route du développement n’est pas sans conséquences. Au moment où beaucoup formulent le vœu de voir passer une route bien asphaltée devant soi, c’est en oubliant qu’elle est aussi source de plusieurs problèmes. En 2017, le Togo a perdu près d’un demi-millier de ses enfants sur les 7 millions.

En 2017, la route a tué bon nombre de  Togolais. Exactement 580 selon les chiffres divulgués par le ministère de la sécurité et celui en charge des transports. Pour seulement le second semestre de l’année 2017, 265 cas de morts ont été enregistrés par les services sécuritaires contre 275 en 2016, ce qui laisse apparaître une baisse.

Les raisons expliquant cette situation désolante sont multiples. Il y a notamment l’excès de vitesse, défaut de maîtrise, dépassement défectueux, non-respect des feux tricolores et le refus de priorité. Ainsi, il est à noter que la  situation sécuritaire  sur les routes a été chaotique. Le rapport est allé plus loin en donnant d’autres détails.  Sur la nationale n°1, il y a eu plus de victimes avec 141 morts alors que la nationale n°5 a fait 18.Pendant ce temps, on attribue 10 victimes à la nationale n°2. Dans cette même lancée, la route  n°4 a tué 7 personnes et celle n°14 a fait 5 morts.

« La tendance des accidents de la circulation routière et ferroviaire est à la hausse au second semestre 2017 par rapport au second semestre 2016. De la comparaison des données des deux derniers semestres 2016 et 2017, on note une hausse des cas d’accidents et du nombre de blessés contre une légère baisse du nombre de morts au second semestre 2017 », a indiqué le ministre  Yark Damehame en charge de la sécurité et de la protection civile.

Devant ce sombre tableau, le gouvernement annonce déjà un certain nombre  de mesures dont la sensibilisation, des sanctions, la réglementation de l’importation des véhicules d’occasion, l’effectivité cette année de l’alcootest, le port de casque pour les engins à deux (2) roues et de ceinture pour les voitures.

Topics #accident togo année 2017